Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 17:00

Finalement, au lieu de vous parler tout de suite des écarts, je vais vous donner un autre exemple standard de période d'amaigrissement.

 

Encore une fois, avant de commencer, un rappel de la base :

- Avec les aliments ayant un index glycémique de 0 à 35, on peut manger des graisses >>> repas "gras" ou lipidique.

- Avec des aliments ayant un index glycémique de 35 à 50 (0 à 35 autorisés aussi), on ne mange pas de graisses >>> repas "glucidique".

- Pas d'aliments ayant un index supérieur à 50 (du moins dans un premier temps).

 

Donc aujourd'hui, le 2ème cas, un repas glucidique. Donc des aliments avec un index glycémique jusqu'à 50, et pas de graisses (sauf éventuellement un peu d'huile d'olive ou une graisse de poisson saine, en très petites quantités).Voici un exemple "presque dans le moule" (en réalité, pas tout à fait "gourrou" comme on dit chez nous...) :

miam_2011_02_montignac_exemple3.jpg


*Entrée* : salade restes de carottes rapées grossièrement + riz blanc + concombre en petits dés, le tout avec une sauce soja additionnée de citron. loupe1 Aïe ! Là, il y a théoriquement un écart, puisque le riz long en question était blanc (index 60, même en faisant baisser grâce au fait de le manger froid, ça n'entre pas dans les cases normalement...), les autres ingrédients sont nickels en revanche, et même avec des index très bas qui permettent d'avoir quand même, sur ce plat, un index moyen intéressant, ça équilibre. Le tout avec une sauce légère sans la moindre matière grasse. 

 

*2ème entrée* : soupe, reste de la veille, feuilles de blettes, verts de poireaux et courgettes. Un peu de sel, de l'eau, et rien d'autre. loupe1 Ca c'est une soupe neutre qui pourrait aller avec tout type de repas (d'ailleurs la veille, elle accompagnait un repas lipidique) : ingrédients à index très bas, pas la moindre matière grasse, une soupe très épaisse qui ne cale pas qu'avec de l'eau. Dedasn, on peut ajouter des croûtons maison (complets ou intégraux, frottés d'ail si on veut mais pas frits), il vaut mieux éviter ceux du commerce qui, en plus d'être blancs, sont généralement allègrement imbibés de gras.

 

*Plat* : Spaghettis semi-complets avec une sauce tomate sans graisse. loupe1 Spaghettis al dente, car la cuisson trop longue modifie leur index glycémique. Les spaghettis sont les pâtes idéales parce qu'elles sont pastifiées et fines, et on peut vraiment les faire très peu cuire. Avec, une sauce sans matière grasse, et roulez ! On est en plein dedans !

 

*dessert1* : faisselle avec un peu de confiture. loupe1 Deuxième ouille de ce repas. La faisselle contient 6% de matière grasse, alors je me l'accorde bien qu'en théorie c'est bof-bof (on la met plutôt dans un repas lipidique, le fait qu'elle soit bien égouttée aidant à faire baisser son index, puisque c'est surtout le petit lait qui induit une réaction insulinique rapide, et que là on l'élimine). Mais la confiture, non, non et non !! Index 65 ! Ou alors prenez une confiture 100% fruits (bien meilleure d'ailleurs, mais plus chère, rayon diététique), ce qui n'était pas le cas ici. Habituellement, en fin de ce genre de repas, je prends plutôt un yaourt avec de la compote (ce qui est nickel), mais je n'avais plus de compote et une envie de faisselle... Alors tant pis pour cette fois ! J'ai joué sur le reste du repas et sur une portion riquiqui pour ne pas trop faire grimper la résultante glycémique générale du repas. 

 

*dessert2* : pruneaux et abricots secs, avec une verveine. loupe1 Comme la déca du midi, la verveine est sans sucre ni édulcorants. Les fruits secs, non confits, sans sucre ajoutés, parfait aussi, puisque leurs index sont de 40 et 35 (et j'en ai mangé bien plus que sur la photo !) et qu'ils ne contiennent pas la moindre trace de matière grasse =^.^=   

 

 

Au final, donc, malgré de petits arrangements avec le principe (arrangements qu'il faut quand même éviter autant que possible !), le repas reste "dans le cadre" puisque bien peu glycémiant, sans matière grasse (hormis un tout petit peu dans la faisselle à 6%, ce qui est dérisoire au total). On pourrait aussi accompagner ce repas, par exemple, d'une tranche de pain intégral.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claire de lune 05/02/2011 09:07



Holala comme tu as l'air de bien jonglé avec toutes ces associations ! je suppose que c'est une gymnastique de l'esprit à force. En tout cas, bravo !


Claire



Plouf_le_loup 05/02/2011 09:13



Oui, ça se fait tout seul quand on prend l'habitude =^.^= De la même façon qu'on a, avant, des automatismes du genre "ah non, pas de chocolat pendant le régime" ou "privilégier la salade" ou
"margarine plutôt que beurre" quand on fonctionne en mode "calories", là on a le réflexe d'associer telle chose avec telle autre et d'écarter tel aliment si on a envie de ci ou ça. Ca devient un
automatisme, même si c'est un peu compliqué au tout début.



NZ 04/02/2011 23:34



Je commence à mieux comprendre, merci. Pourrais-tu s'il te plait me donner un exemple de repas lipidique (si je comprends bien, tous les repas en phase de démarrage doivent être lipidiques) pour
le petit-déjeuner? J'avoue avoir du mal à me représenter ce que cela peut donner.



Plouf_le_loup 05/02/2011 08:47



Alors je me suis mal expliquée. Tous les repas ne doivent pas être lipidiques au début. Hors petits déjeuners (j'y reviendrai après), il faut compter environ 4 à 7 repas glucidiques par semaine,
donc 7 à 10 repas lipidiques.


Pour les petits déjeuners lipidiques (je n'en fais pas, je n'aime pas des masses),en ce moment de ton côté du monde, tu peux manger des fraises, des framboises (ici pommes et poires, oranges),
bref tous les fruits avec un index bas + café ou thé avec ou sans lait de soja (ou d'amandes) + par exemple un oeuf (coque, poché, comme on veut) + du jambon ou du bacon, et pour quoi pas une
salade composée (genre tomates, champignons, concombres) ?


Je ferai un article sur les petits déjeuners =^.^=



zazimuth 04/02/2011 19:17



Même le type de cuisson et si on mange chaud ou froid ça peut jouer ? Voilà qui complexifie la règle du jeu...



Plouf_le_loup 05/02/2011 08:37



Ca complique à peine (mais bon, en même temps, on a tous éprouvé un jour que le corps a un fonctionnement alimentaire moins simpliste que le discours habituel qu'on nous tient sur le principe de
la chaudière). En fait, tout ce qui glutine en cuisant (riz même quand on ne l'agite pas pendant la cuisson, pâtes, légumes secs) doit être juste cuit et redescend en index glycémique en
refroidissant.



Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n