Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 10:38

Depuis toute petite, j'ai les pieds extra-plats, et les genoux valgus. Avec le temps, ça s'est copieusement agravé. Il y a environ 2 ans, quand mes genoux se touchaient, mes pieds ne pouvaient pas être à moins d'une quinzaine de cm l'un de l'autre environ... Et puis toutes les petites chianteries qui y sont liées (lumbagos fréquents, douleurs en tout genre, hanches bloquées régulièrement au point de ne plus pouvoir marcher, sans même avoir à faire de travaux physiques, etc.). Les médecins, tous sans exception (mais j'en ai changé depuis peu, tiens, faudrait que je "teste"), prennent ça très à la légère, les pieds plats ça fait sourire, les genoux en X, on frise le sketch... Quand on insiste lourdement, on arrive parfois à obtenir une ordonnance pour voir un podologue et faire des semelles. Ca soulage un peu, quand on en trouve un compétent. Pour ma part, j'en ai essayé un paquet, la plupart se servent surtout de leurs patients pour amortir du matériel spectaculaire et horriblement dispendieux destiné principalement à camoufler leur incompétence. Le seul vrai compétent que j'ai trouvé était en région parisienne, discret dans une ville peinard de la banlieue nord où j'habitais, avait appris son métier à l'ancienne, prenait un tarif qui lui permettait de vivre (et pas de se payer des vacances aux Baléares 4 fois par an en emmenant le 4x4 qu'il n'avait pas... puisqu'il n'avait pas de matos délirant à payer, son matos était son savoir-faire et son expérience, ça n'a pas de prix). Ses semelles étaient parfaites, stimulantes, exactement sur mesure (et pas découpées à l'arrache plus mal qu'un enfant de moyenne section pas fort en découpage comme je l'ai parfois vu...). Bref c'était super avec lui.

Mais pas parfait non plus, puisque mes genoux continuaient à faire un x de plus en plus marqué... A quoi la médecine ne répondait que par du fatalisme et les habituels reproches culpabilisants qu'on sert à toutes les sauces quand il faut camoufler son ignorance (c'est votre surpoids, vous vous tenez mal, faut faire ci, faut faire ça -parfois consils contradictoires, la médecine d'ici comme d'hab quoi).

 

Une voisine d'en face a eu le même souci, elle a dû être opérée il y a un peu plus d'un an, et elle a méchamment douillé. Comme elle a 17 ans de plus que moi, elle a un autre recul, et elle m'a dit à l'époque que pour que ça ne dégénère pas, il fallait que j'arrive à obtenir des séances de kiné maintenant, sans attendre que ça s'aggrave encore. Kiné ? Aaaaaah les kinés !

Quand le Paquet est né voilà 12 ans, on m'a envoyée chez un kiné faire une rééducation périnéale. La blague ! Le gars entrait, m'expliquait d'une traite "vous faites tel mouvement en inspirant, puis tel autre en expirant, dix fois de suite, puis vous vous tournez comme ça, vous levez là en inspirant, puis vous descendez en expirant, 3 fois de suite, puis...", ensuite il sortait de la pièce, ne répondait plus aux appels et réapparaissait 45 mn plus tard, content de lui mais mécontent de moi, parce que j'avais oublié la moitié des consignes et enchaînements. Tout ça m'a fait royalement chier, j'y suis allée 2 fois et basta. Ah c'est sûr qu'à ce rythme, c'est normal qu'il ait pu rouler dans un 4x4 ridicule en ville, habiter dans une super baraque prétentieuse et partir en vacances plusieurs fois par an en revenant tout bronzé. Pratique de ne pas avoir de conscience (ni professionnelle ni autre), parfois... La rééducation suivante, j'ai appris à la faire seule, et ça m'a très bien réussi merci.

Depuis j'ai croisé un super biokinergiste (merci de ne pas confondre avec kinésiologue, ça n'a rien à voir) et un chouette kiné passionné de réflexologie et d'huiles essentielles, mais mon opinion est restée assez méfiante et tant que je peux éviter les "professionnels" de la santé, ceux-là comme les autres, je les évite avec soin.  

 

Mais revenons à mes genoux.

Cette voisine, donc, me dit qu'il me faut de la kiné pour pas finir comme elle dans 10 ou 15 ans. Instantanément, je me dis "si un kiné peut le faire, c'est que c'est mécanique, je dois pouvoir le faire aussi". Dès le lendemain, sous la douche (vous saurez tout !), je m'y colle, j'essaie de rapprocher mes pieds en adoptant auparavant une posture physiologiquement saine (et là je mesure ma chance d'avoir faire un peu de formation à la réflexo et les gestes d'une autre discipline corporelle dont j'ai oublié le nom il y a 20 ans, et en avoir gardé l'essentiel et en grande partie le détail en tête !). Comment dire ce que j'ai ressenti tous les matins pendant des semaines ?... hum, faisons sobre et résumons, pour une fois : ouille. Mais j'ai persévéré, encore et encore, tous les matins sans faute, 5 minutes, pendant des semaines. Mes genoux se sont redressés.

 

Maintenant, je ne le fais plus qu'une ou deux fois par semaine, sans douleur, mes genoux ne sont plus en x, et ne me font plus mal. Depuis que je le fais, fini les lumbagos pour un oui ou un non au moindre effort dérisoire ou en changeant de chaussures, les douleurs permanentes aux hanches que je traînais depuis une quinzaine d'années jusqu'à hurler et pleurer de douleur parfois (et dûes, parait-il, entièrement à mon surpoids puisque je fais 70 kg pour 1m65... pourtant, si je me fie à comment mes pantalons me serrent, je n'ai rien perdu, hein ! voire même... oui bon, hum). Pourquoi j'en parle aujourd'ui ? Parce qu'hier, j'ai bouiné dans le jardin et sur la terrasse, et pas qu'un peu ! Toute la journée à déblayer, nettoyer, etc. En fin de journée, j'étais KO, fourbue de partout, mais moins pire que d'habitude, j'ai eu mal au genou droit (celui que je m'étais blessé en tombant dans un escalier il y a 12 ans, et qu'on n'a pas soigné parce que j'étais alors enceinte de MissPapillon et qu'ensuite j'allaitais...), ça m'a fait me souvenir de tout ça, figurez-vous que j'avais complètement oublié mes genoux tous ces derniers temps !!!! 

Avant, je me serais levée ce matin complètement brisée, lumbago et douleurs de hanche garanties, genoux en compote... Et ce matin, à mon grand étonnement, rien. Que dalle. Je ne sens pas qu'hier j'y suis allée un peu fort. Juste une vague, très vague gêne sans douleur au genou droit... 

 

Alors je ne suis pas un modèle, ni un exemple, ce que j'ai fait n'est officiellement pas à faire probablement, au moins sans quelques connaissances anatomiques et physiologiques minimum, je suppose. Pour autant, une fois de plus, je suis bien contente de m'être passée de notre médecine d'ici, qui est formidable pour certains problèmes extrêmes, mais vraiment nulle à chier pour quasi tout le reste, et surtout en préventif... et d'avoir éviter, par là-même, d'avoir à croiser ces "professionnels" pour lesquels j'ai, dans leur immense majorité (avec heureusement quelques exceptions remarquables !) un mépris généralement à peu près égal à leur ego... 

Partager cet article

Repost 0
Plouf_le_loup - dans Nombril
commenter cet article

commentaires

Léa 28/01/2015 20:12

Bonjour, désolé de poster à nouveau un commentaire. Mais je souhaiterais en savoir plus sur votre exercice j'ai le genoux en X et je voudrais trouver une solution. Je pense que beaucoup de personnes vous le demande, pourrirez-vous nous éclairer d'avantage svp.

Merci d'avance.

esther 22/11/2013 00:22

s'il vous plait j'aimerais en savoir plus , avoir plus de détail sur les exercices que vous avez faire pour ne plus avoir des jambes en x . aidez moi svp , j'aimerais vraiment essayer ce que vous avez faire . je compte sur vous, merci d'avance

choco 22/10/2012 13:02


Bonjour,


J'ai appris un mouvement en kiné mézière pour les genoux. Peut être est-ce celui-ci auquel tu fais allusion.ça n'a pas marché pour moi. Peut-être n'ais-je pas assez persévéré. Peut être que mon
exercice n'est pas le bon.


Est-il possible d'échanger par mail sur ce sujet car je suis à la recherche de repères stp ?


 


 

Plouf_le_loup 22/10/2012 13:37



Bonjour,


Ce que j'ai fait n'était pas médical, ça ne portait pas d enom, je l'ai fait en force parce que je suis dure à la douleur et que je prenais seule la responsabilité, à mon avis c'est une façon de
faire qui n'est pas extensible à autrui, chacun connaît son corps et ses limites. Donc désolée, mais je n'échange pas sur le sujet, trop risqué.



Iza 31/03/2012 11:18


Ca fait des années que je ne vais plus chez le médecin sauf si je n'ai vraiment pas le choix. Tisanes, huiles essentielles, apprendre à respirer, se relaxer, à connaître son corps un minimum, ça
le fait tout aussi bien qu'un traitement qui achève. Et puis il y en a marre de ne pas être prise au sérieux quand on dit quelque chose, le docteur paternaliste, bien souvent, nous prend pour de
pauvres petites femelles douillettes et quand on me traite comme ça, je risque de mordre et de me retrouver en prison ! Bon week-end et un grand bravo pour tes genoux !

zazimuth 26/03/2012 09:04


Je comprends tout à fait ce que tu racontes. Mes parents ont découvert le yoga depuis qu'ils sont à la retraite et y ont appris des postures qui soulagent dans tel ou tel cas... c'est "mécanique"
et plein de bon sens (même si ça ne peut pas tout guérir) c'est une pratique au quotidien (et mon père qui s'est toujours tenu légèrement vouté se tient très droit depuis qu'il a découvert que
respirer dans une bonne posture n'apporte que des bénéfices !!!).

Plouf_le_loup 29/03/2012 16:51



Oui, 100% d'accord ! Monsieur Plouf, qui est pratiquant, me parlait aussi de taï chi, j'y réfléchis, pour quand on sera riches et que j'aurai du temps possiblement libre ! Son prof à lui est un
ancien médecin (médecine chinoise et médecine occidentale), donc le top du top :)



Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n