Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 07:31

 

Juste quelques précisions par rapportà l'article sur l'omerta du milieu IEF qui n'a pas toujours été bien perçu...

C'est clair que quand on se fie à beaucoup de gens qui pratiquent l'IEF, on idéalise vite fait ! Ils sont parfois très prosélytes ! (j'ai même connu une hyper prosélyte, au demeurant sympa et à qui je dois beaucoup plus qu'à qui que ce soit d'autre, très dénigrante des parents scolarisants, qui s'est grouillée de les mettre à l'école à peine dépassé l'âge légal d'instruction obligatoire, se rendant soudain compte de la réalité concrète de l'IEF... comme quoi, faut pas toujours se fier aux fondements idéologiques du prosélytisme tant qu'on n'a pas les deux pieds dedans hein, elle aussi avait beaucoup idéalisé alors qu'elle était plongée dans ce milieu menteur, mais pas encore dans sa pratique...).

 

En revanche, je comprends plus ceux qui craignent de faire rater une chance pour un enfant en souffrance scolaire, qui cachent dans leurs réponses les côtés difficiles pour éviter de provoquer un découragement qui n'a peut-être pas lieu d'être.

Mais d'un autre côté, j'aurais bien aimé qu'on me dise que parfois c'est pas si facile, pas pour me décourager mais parce que quand je prends une décision, j'aime bien comprendre avant dans quoi je m'engage et avoir une idée d'à quoi m'attendre, voire rassembler mon énergie si nécessaire. Et puis, je le sais maintenant a posteriori, pour que je ne me sente pas monstrueuse et totalement incapable et nulle quand c'est devenu difficile. Je me demandais pourquoi chez les autres ça semblait si formidable alors que chez moi c'était si difficile certains jours, alors même que j'avais tout fait "bien, que je lui avais laissé le temps, des mois et des mois (presque une année scolaire, en fait)sans rien faire de formel, pour encaisser, dépasser, souffler... Si je me fie à ce qu'on m'avait dit, après les enfants aimaient de nouveau apprendre, étaient demandeurs, oui-oui-oui tous-tous-tous... Je ne pouvais donc être que nulle, incapable, pas compétente, etc.... Et en conséquence, dans un premier temps, j'ai commencé par garder le silence, de honte... La première expérimentée à qui je m'en suis ouverte un peu s'est purement et simplement foutue de moi avec une morgue que je n'oublierai pas de sitôt (mais c'est pas moi que ça me fait juger négativement, poil aux dents),ça donne envie de continuer à parler, n'est-ce pas... Jusqu'à ce que je m'aperçoive qu'en réalité, je me donnais beaucoup plus de mal que la majorité des gens que je rencontrais dans ce milieu et qui distribuaient si généreusement leurs conseils et leur supériorité ; et que si ça ne fonctionnait pas comme prétendu ailleurs, ça ne venait peut-être pas de mes incapacités mais de bien autre chose... Et que d'ailleurs ça ne "fonctionnait pas" peut-être pas tant que ça...

 

Voilà le fond de ma pensée. C'est clair que je ne porte pas ce milieu de l'IEF dans mon coeur, loin s'en faut !! Si j'y ai fait quelques rencontres virtuelles et réelles agréables voire parfois très agréables (et je ne les oublie pas),j'y ai aussi croisé des gens détestables humainement parlant. Et c'est pas forcément les plus frréquentables qui parlent le plus fort et sont le plus influents, malheureusement...

Maintenant, si ce blog a tourné pas mal vers l'IEF pour cause de rentrée, je ne le laisserai pas s'orienter beaucoup plus dans ce sens, c'est pas ce que je souhaite, et je n'ai pas particulièrement envie de me faire "grignoter" par ce milieu dont je me suis volontairement éloignée irl, pour l'instant et tel qu'il est aujourd'hui en majorité (plus tard et/ou ailleurs, je n'en sais rien, mais pour l'instant mon intégration ne restera que partielle et virtuelle)... Ca me fait emmagasiner de l'énergie négative, donc c'est non !

mots-clés : IEF, cogitations

 

Commentaires

Pas si évident... J'ai croisé bien des familles ief, des "qui font semblant" et même parfois qui feignent d'être de bons parents pour crier sur leurs enfants à tout va, des personnes sincères aussi. Mais c'était aussi le cas à l'école... Ou ailleurs.
Maintenant, je comprends aussi ton point de vue car certains problèmes ne sont pas toujours dits. En ce qui nous concerne, il y a eu une période où les enfants se sont moins investies, mais pas sans rien faire totalement tout un mois. Parce que j'appréhendais trop de ne pas pouvoir revenir en arrière... Mais j'ai effectivement reçu des conseils dans ce sens parfois. Peut-être que rencontrer des personnes qui ramaient m'a encouragée à ne pas tomber dans ce piège. Malgré tout, il y a eu besoin d'un temps de digestion, un temps sans rien puis un temps ralenti. Peut-être que moi-même, j'ai laissé croire que tout allait revenir par magie si on ne demandait rien. Pas par mauvaise foi, parfois par peur des remarques d'autres parents, par crainte de passer pour une tyran, et oui. Aujourd'hui, j'assume suffisamment mes choix car mes filles vont bien (plus autant besoin de soutien donc) et je sais que je ne suis pas une mère "horrible", simplement je crois qu'un enfant a parfois besoin d'entendre qu'il doit aussi faire des efforts, en tâchant de ne pas tomber dans l'excès inverse (manque de liberté pour l'enfant). Peut-être d'autres n'ont-ils pas osé dire de quoi il retournait. Peut-être que la liberté totale finit par donner d'excellents résultats, aussi bien en confiance en soi qu'en apprentissages intégrés. Je ne sais pas, c'est aussi une raison qui m'a parfois empêchée de dire ce que je pensais car après tout, qui suis-je pour juger d'autre chose que de ce qui nous concerne ? Ceci dit, je comprends ton billet d'humeur et je pense qu'il peut aider d'autres familles qui s'interrogent et même qui doutent car si je continue de croire que l'ief est une formidable expérience, il n'empêche que ce n'est pas toujours un monde parfait avec des oiseaux et papillons autour de nous.

Commentaire n°1 posté par lysalys le 08/09/2010 à 09h03

 

Oui, tu as raison en cela qu'on en croise partout, dans tous les milieux, où qu'on aille. Du bon et du moins bon, comme ailleurs...

Réponse de Plouf_le_loup le 08/09/2010 à 16h48

 

Tu as mille fois raison: l'IEF, ça n'est pas facile, c'est déprimant parfois, et c'est curieux parce que mon mari me demande depuis plusieurs semaines, de ne plus lire, ni écrire dans les forums IEF. Il prétend que c'est hautement anxiogène et inutile! Je ne suis pas loin de penser comme lui. J'appelle au regroupement, pour être plus forts face à une administration tatillonne (ceci vainement) et je vais finir par vouloir rentrer dans ma coquille. Comme avant finalement et ça ne marchait pas plus mal !

C'est vrai à la fin: il ne ne faut pas dire que les contrôles se passent mal mais pas plus que certains se passent bien (dont les notres!). Il ne faut pas dire que l'on utilise des CPC mais pas plus qu'on n'utilise rien ! Il ne faut pas dire que ses enfants sont en avance (ça fait vantard!) mais pas plus qu'ils sont à la traine (c'est qu'on s'y prend mal!)...

Alors aujourd'hui, je suis fatiguée. Pas encore de l'IEF mais de tout ce qui tourne autours... Et je m'accorde de me planter: d'ailleurs mes enfants ne se gênent pas pour me le faire remarquer parfois. Je les en remercie...

Ton article est intéressant en cela que peut-être certains vont sautoriser à dire que l'IEF, ça n'est pas tous les jours une partie de plaisir...

Bonne journée

ValérieJ

Commentaire n°2 posté par LaMaman le 08/09/2010 à 09h06

 

Suis d'accord avec ton mari, et monsieur Plouf aussi, je crois, serait d'accord avec lui... Faut croire que j'ai un fond de masochisme, j'arrive pas à m'empêcher de continuer un peu à fréquenter ce milieu. Cela dit, tout n'y est pas noir, puisque j'ai trouvé une meilleure tolérance et plus d'ouverture d'esprit à CISE, je devrais m'en contenter et me limiter à ma participation à cette association qui me donne satisfaction (reste à passer à l'étape "action" pour cette limitation ! ça ne devrait pas tarder cela dit...).

 

Et oui, je trouve aussi que le travail de groupement que tu essaies de faire me semble, à moi aussi, nécessaire, voire vital... Mais j'imagine ô combien ardu quand je vois déjà à ma petite échelle, et sans aller directement sur les forums (j'ai en tête comme une image d'arènes...), je m'en suis parfois pris plein les dents... anxiogène est le bon terme parfois, malheureusement...

Réponse de Plouf_le_loup le 08/09/2010 à 16h43

 

Wahou ?
Punaise j'ai de la chance alors... enfin je veux dire "humainement parlant" les parents non-sco de ma région sont super ouverts ! Y'a de ceux qui sont totalement unschoolers et ceux (comme moi) qui faisont bosser les enfants... mais on discute, on se donne des idées mutuellement... je ne sens pas de jugement négatifs (ou alors je suis à l'ouest et je les comprends pas ^^)
Après les blogs non-sco où je vais, ben c'est le tien, celui de Lysalys et celui de
Théo m'a Lu Anne (punaise j'arriverai jamais à ecrire le nom de ce blog ^^')... donc bon forcement, j'ai que les bons cotés (humainement parlant toujours... même si je ne connais réeelement aucune des trois mamans) des personnes qui font l'IEF.

Pour la neurologue par contre là, le coté humain, c'est rapé : (je cite) "en ne mettant pas Clément à l'école vous le désociabilisez".
Et tous les problèmes de mon garçon sont d'ordre psychologique (parce que je suis une mauvaise mère qui le couve trop)
Je peux avoir du prozac ? ou du valium ? ou les deux à la fois ?

Commentaire n°3 posté par sofi le 08/09/2010 à 09h44

 

tu veux pas un flingue au lieu du prozac ou du valium ?... Non sans rire, c'est vrai que des gens pas bien, on en croise partout... Mais bon, j'ai été victime de cette illusion répandue que dans le milieu IEF, de par déjà ce choix hors norme, on avait d'emblée des points communs. Grossière erreur... enfin bref !

Réponse de Plouf_le_loup le 08/09/2010 à 16h46

 

Je ne peux pas parler de l'IEF, parce que je ne connais pas du tout, tu le sais; mais je trouve que tu te dévalorises toujours , pourquoi te croire "nulle, incapable, pas compétente" ( un peu comme celles qui ont mis un com.), simplement en écoutant des gens qui manifestement sont des imposteurs en ce qui concerne l'IEF ?

Personnellemnt, je trouve que l'IEF chez vous marche plutôt bien, vu le viveau de lecture, par exemple des enfants et de leur façon de s'exprimer, et de leur connaissances quand on discute avec eux.

Par eilleurs, par rapport à leurs dernières années scolaires, ils vont bien mieux, donc, je pense que le bilan est positif.

Bizzz, courage et bonne journée

Commentaire n°4 posté par Mamikiki le 08/09/2010 à 09h45

 

Oui tu as raison, ça marche plutôt bien chez nous, même si ça ne ressemble pas à ce que j'en espérais.

Sinon, ben quand tout le monde prétend réussir un truc et que soi on n'y arrive pas, ben c'est un epu inévitable de se trouver nulle...

Réponse de Plouf_le_loup le 08/09/2010 à 16h47

 

Bonjour et merci de me donner l'occasion, grâce à ce billet et à ta visite chez moi ;-), de réagir. C'est précisément ce que j'avais envie de lire, une critique sur ce sujet de l'IEF. Je devrais dire "enfin !". Tous les témoignages sur le net sont positifs, trop. Je suis intervenue parfois sur ce registre du prosélytisme (je ne suis pourtant pas concernée, je n'ai plus d'enfant à la maison, je suis seulement portée par ma curiosité) parce que j'imaginais bien, en effet, que c'était sans doute plus compliqué pour certains parents que d'autres, compte-tenu des personnalités en jeu, "précepteurs" et enfants. Un système ne vaut pas pour tous, l'EN tellement décriée fait ce qu'elle peut aussi. J'ai parcouru le billet rentrée miss Papillon, je note qu'elle a bien évolué, et c'est parfait non ? Les manuels scolaires classiques, c'est la réponse à ses attentes. Alors pourquoi en effet faire compliqué quand on peut faire simple? Bon courage à vous 2 !  et bonne journée,

Claudine

Commentaire n°5 posté par claudine le 08/09/2010 à 10h00

 

Oui, Claudine, finalement tu as bien raison dans ta réponse ! Elle a bien évolué, et si ça n'est pas parfait, c'est déjà formidable, alors une chose est certaine : j'ai tort de voir plus loin, c'est bien suffisant de s'arrêter à ça puisque c'est l'essentiel !! 100% raison, je signe ! merci =^.^=

Réponse de Plouf_le_loup le 08/09/2010 à 16h36

 

C'est vrai que c'est bien aussi de voir l'envers du décor, enfin pour moi parent débutant dans l'IEF, c'est chouette d'être "prévenu" que des fois c'est pas toujours rose!

M'enfin c'est vrai que moi j'aurais plutôt l'impression que vous vous en seortez carrément bien! Surtout quand tu dis que vous avez quasi 1 an d'avance sur le programme, je trouve ça hyper positif!

Des bisous!

Commentaire n°6 posté par Flav le 08/09/2010 à 10h11

 

merci Flav =^.^=

C'est vrai que vu sous cet angle (et ça devrait être le seul qui importe, finalement), on s'en sort bien (et on a de la chance).

Mais oui, je crois qu'il vaut mieux démarrer en sachant que ça ne roule pas toujours tout seul... un peu comme tout finalement, la maternité, la vie de couple, etc., etc. =^.^=

des bisous aussi !!

Réponse de Plouf_le_loup le 08/09/2010 à 16h50

 

Je pense que cela dépend aussi des personnalités en présence... Il suffit d'une ou deux personnes qui "écrasent" et il devient plus difficile de s'exprimer. Selon la situation, on peut avoir du mal à expliquer son point de vue. Et parfois,avec les meilleurs intentions du monde, ne pas s'apercevoir que soi-même, on ne laisse pas toujours assez de place à l'autre pour parler d'un choix différent ou d'une réalité différente. Je crains que le fait que l'instruction en famille reste un choix marginal, que les contrôles soient une telle pression que cela place tout le monde en situation d'être plus facilement irritable car plus sensible en parlant de ce choix. Il serait plus facile, mais pas forcément souhaitable puisque chaque enfant est différent, que nous fassions tous les mêmes choix.

Commentaire n°7 posté par lysalys le 08/09/2010 à 11h52

 

Autant je pense que la pression des contrôles est inadmissible, autant je serais horrifiée que nous fassions tous les mêmes choix (et encore plus pour cette raison !). La pensée unique, l'uniformisation, ah non vraiment je n'aime pas ! Si chacun avait conscience que ses choix sont des choix et non des vérités universelles qu'il faut absolument imposer aux autres, déjà, je crois qu'on aurait fait un grand pas...

Réponse de Plouf_le_loup le 09/09/2010 à 07h32

 

Très sincèrement, je pense que tu es une bonne mère, qui fait beaucoup pour ses enfants...et qui ne prends pas assez de temps pour elle-même !!!! Il y a quelques années en arrière, j'avais tendance à faire toujours pour les autres mais pas pour moi, jusqu'au jour où, j'ai réalisé que d'avoir du temps pour soi, même 1 heure,  m'apportait du bien-être...et quand on est bien, on le redistribue ensuite à son entourage. Prendre du temps pour soi n'a rien d'égoïste, je l'ai appris avec le temps !

Commentaire n°8 posté par delph le 08/09/2010 à 15h46

 

Merci Delph (même si bon,je le prends pour ce que c'est, tu n'as que mon point de vue ).

Ta dernière phrase me parle. En même temps, je commence à peine à passer ce cap de ne plus culpabiliser à fond quand je pense à moi, on m'a très bien ancré dans le crâne que je n'en avalais pas la peine, que c'était pour les autres, tout en me rabachant que c'était déjà le cas, que je ne faisais déjà que ça, rouler égoïstement pour moi... ça viendra ça viendra...

Réponse de Plouf_le_loup le 09/09/2010 à 07h35

 

Comme beaucoup je te trouve trèèèèèèèèès courageuse et sans aucun doute une excellente maman mais voilà, 3 enfants en IEF, ce n'est pas facile tous les jours, enfin je pense ... Moi je n'en ai qu'un et cela se passe bien quand nous ne "travaillons" pas, dès que je demande à Antoine d'attraper ses affaires, il traine les pieds, il souffle, il ne se concentre pas ... Bref, comme un enfant de 12 ans qui mène sa mère par le bout du nez ;-)

Ceci mis à part, je ne regrette rien mais rien du tout, bon il est vrai que nous faisons rarement des "devoirs écrits", il apprend plus dans la vie de tous les jours, il a tellement changé depuis sa desco, pour moi c'est bien l'essentiel.

Il est vrai aussi que j'ai la chance qu'il soit le dernier, les 3 autres sont grands et peuvent se gérer et le garder si nous avons envie d'une soirée entre amoureux, je peux le laisser à papa (même au travail) et faire une petite virée avec ma maman ... Et ça, je pense que c'est très important pour l'équilibre de chacun.

Tu n'as pas dans ton entourage une jeune fille qui pourrait te les garder de temps en temps en échange d'un autre service ? Un couple de papi-mamie avec un grand jardin qui ne demanderait pas mieux que d'y voir gambader des enfants ?

Merci pour tes conseils concernant mon pain, je vais refaire un essais demain.

Bisoussssssss.

Commentaire n°9 posté par Silvia le 08/09/2010 à 23h12

 

Merci Silvia =^.^=

Ah non, personne pour les garder dans notre entourage. Cela dit, les aînés restent parfois un peu seuls (SuperKrapou adore ça !), après, ben il faudra attendre que la petite grandisse un peu... arf ! ça viendra...

Et puis faut que je réorganise un peu l'IEF aussi, ça aidera certains trucs...

Réponse de Plouf_le_loup le 09/09/2010 à 07h39

 

Courage ma belle ! Mais surtout reste comme tu es : entière !

Je n'ai pas de recette miracle, je débute, et déjà c'est loin d'être parfait : horaires prévus sans arrêt chamboulés, on ne fait pas la moitié de ce qui était prévu etc... j'essaie de ne pas paniquer. Je crois que ton expérience va te permettre d'avancer, même s'il y a des ras le bol bien compréhensibles, tu sais faire le "ménage" autour de toi et ça, j'admire vraiment, un jour j'y arriverai aussi ... j'espère !

Commentaire n°10 posté par fée pas ci fée pas ça le 09/09/2010 à 08h08

 

Ah oui, au début, pas facile d'apprendre à louvoyer entre les prévisions et la réalité pratique... Bon courage ! Tu as raison, faut pas paniquer, c'est comme un nouveau job, il faut un peu de temps pour trouver ses marques =^.^=

Et oui pour le ménage, c'est tout récent chez moi, mais justement, j'avais atteint un tel degré de ras-le-bol que ça devenait indispensable pour que mon effondrement ne touche pas qui n'y était pour rien. C'est venu tout seul, et il y a encore quelques mois j'en aurais été incapable ;-)

Réponse de Plouf_le_loup le 09/09/2010 à 09h11

 

j'adore ce billet :-)

Perso, même pas en rêve que j'irais papotter dans des forums.

Bon, hum... on commence tout juste, alors facile de me la pêter, hein ? Je sais pas dans quel état je serai dans un trimestre !

Mais j'imagine que pour un enfant autiste, l'école à la maison est une autre paire de manche. les enjeux ne sont pas les mêmes.

Quoi qu'il en soit, pour en revenir à ton constat... il y a des cons et des prétentieux absolument partout !!! et en contre partie... des gens bien et des aides merveilleuses, à peu près partout aussi.

Voili voilou... dans le genre, commentaire qui ne sert à rien, je me pose là, mais ça fait pas de mal de venir en rajouter une couche !

Commentaire n°11 posté par pakita le 09/09/2010 à 13h36

 

Oops, désolée Pakita,je me rends compte seulement aujourd'hui que je ne t'avais pas répondu, je pensais l'avoir fait :/

Oui, tu as raison, certainement, il y a des gens bien partout, aussi. Laissons les grincheux de côté (et même si les malveillants et langues de vipère locaux font que je n'ai pas de contacts sains à moins d'1h30 de route, éh bien je les laisse très volontiers au bord de mon chemin, et jusqu'à présent c'est très positif !...), ignorons juste ceux qui n'en valent pas la peine. Je travaille à ne plus me laisser envahir par les regrets et les ressentiments :)

 

Et sinon, bah on en reparle dans un trimestre ! :)

Réponse de Plouf_le_loup le 01/10/2010 à 08h28

 

je suis une maman ief, et je profite d'un mari tombé dans les bras de morphée, pour passer un peu de temps à visiter les blogs ief

je trouve que c'est bien que tu ais dit que la "communauté" ief n'en ai pas une, mais bien des gens différents

alors comme le dit la chanson: "laisse parler les gens" ! et laisse glisser leurs paroles

une maman ief, avec un enfant autiste, et bien, c'est vraiment un énoooooooooorme travail

alors je te tire mon chapeau,  même si on ne se connait pas

bon courage pour la suite 

Commentaire n°12 posté par oumwaliya le 30/09/2010 à 23h37

 

Merci de ton message Oumwaliya, je crois que tu utilises le mot juste en parlant de "communauté" qui n'en est pas une. Ma désillusion vient certainement de là, j'espérais trouver une communauté, et je me suis vite rendue à l'évidence : en majorité, c'est un panier de crabes. Je dis en majorité, parce que j'ai vraiment trouvé, par ailleurs, dans les relations au sein de CISE, ce que je cherchais en termes de communauté, de soutien, de solidarité. Dommage que ça ne s'étende pas à tout ce milieu... Mais bon, je continue à prendre mes distances, et ça me va très bien :)

Bon courage à toi aussi alors !

Réponse de Plouf_le_loup le 01/10/2010 à 08h22

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n