Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 08:25

ce qui se dit, ce qu'on entend, ce qu'on lit... côté école coûte que coûte / côté IEF militante

 

Les parents qui instruisent sont des vampires étouffants incapables de se séparer de leurs enfants / Les parents qui scolarisent se débarassent de leurs enfants et ne veulent pas s'occuper de leur éducation.

 

Les enfants instruits en famille sont enfermés entre quatre murs / Les enfants scolarisés sont enfermés entre quatre murs et derrière des grilles.

 

En instruction en famille, il n'y a pas de mixité sociale, on ne voit que ses parents / A l'école, on voit toujours les mêmes toute l'année.

 

L'instruction en famille rend ignare et renfermé / L'école rend ignare et docile.

 

L'instruction en famille ne permet pas de socialisation / L'école ne permet pas de vraie socialisation.

 

L'école libère du temps sans enfant aux parents, ainsi ils peuvent avoir une vie à côté / l'instruction en famille permet une vraie relation permanente avec ses enfants, c'est ça la vraie vie et rien d'autre.

 

C'est maaaal de ne pas laisser ses enfants vivre leur vie sans nous toute la journée / C'est maaaal de vouloir se séparer de ses enfants, même quelques heures, ça signifie qu'on ne les aime pas.

 

On ne peut pas apprendre en dehors de l'école, il faut des pros pour enseigner / On ne peut pas apprendre de manière durable à l'école, il faut des adaptations individuelles pour ça, et personne n'est plus qualifié que les parents pour les faire.

 

Il faut s'habituer tôt à affronter les humiliations qu'on rencontrera dans la vie active / Il faut profiter de son enfance et prendre des force à l'abri avant d'affronter la vie active.

 

L'école c'est pratique, sain, utile voire indispensable / L'instruction en famille c'est mêêêêrveilleux, tellement enrichissant pour tous.

 

Je ne me sentirais pas capable de faire l'IEF / Quand on veut on peut (connaissez-vous une expression plus ou autant stupide ?... et pourtant je la lis au moins une fois par jour dans l'autoproclamée quoique factice "communauté" IEF)

 

L'école, c'est la vraie vie / L'IEF c'est la vraie vie.

 

Mon enfant est le meilleur ! / Que du bonheur ! (ah en voilà une, tiens, d'expression aussi stupide !)

 

Je suis fière : mon fils a eu 20/20 alors que sa classe a 8 de moyenne ! nananère ! / Je suis fière : mon fils de 12 ans ne sait pas lire, il est liiibre ! nananère !

 

L'IEF n'est que coopération, c'est pas bon de ne pas connaître la compétition / L'école n'est que compétition, c'est pas bon de ne pas connaître la coopération.

 

Les enfants instruits en famille sont dans une liberté laxiste permanente, vivent en pyjama et font ce qu'ils veulent quand ils veulent et n'importe comment / Les enfants scolarisés ne vivent que dans les contraintes, les ordres et les obligations 24h par jour.

 

 

      N'est-ce pas formidable, ces avis en noir et blanc, sans aucune nuance entre-deux ? Enfin au moins, on peut se dire que ces deux mondes ont quelques points communs : leur étroitesse d'esprit, leur manque de pragmatisme, leur incapacité à regarder le champ d'à côté avec objectivité, leur peur de la différence, leur fatuité...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mari 10/01/2013 22:40


Je débarque un peu là... Mais enf ait j'y pense : y'a difficilement dans la nuance parce qu'a priori quand on choisit l'un ou l'autre, on est forcément convaincu par des arguments-clé. Et donc on
les défend. je me reconnais dans certains trucs pro-ief qui me semblent tellement évidents ;) 

Plouf_le_loup 11/01/2013 08:30



On est tous probablement un epuplus convaincus par un côté ou l'autre, oui. C'est l'accumulation des poncifs caricaturaux qui m'emmerde.



LaMaman 05/11/2012 10:31


Moi non plus on ne m'a pas prévenu qu'avec l'IEf on pouvait avoir des moments de spleen, des doutes effroyables (du style: et si je bouzillais leur avenir?), des moments aussi où le corps lâche
ou tu te traînes en te demandant "Bon sang, et si je tombais vraiment malade, est-ce qu'ils seraient  vraiment obligés de retourner à l'école?", des moment où ta tension grimpe en flèche
quand ça ne colle pas au boulot pour ton mari et que tu sens qu'un licenciement sonnerait le glas de ta belle aventure IEF...


Tout ça, je l'ai vécu et je le vis encore régulièrement. Mais tout de même, je continue de mesurer la chance que c'est de ne simplement pas "voitr la même vie" que d'autres, d'avoir pu ouvrir les
yeux sur la comédie humaine et d'avancer en me sentant vraiment plus libre qu'avant...Le reste, je le compare aux affres des gens qui travaillent, des parents qui ne s'en sortent pas avec leurs
enfants, aux malades qui souffrent dans leur chair et je me dis que vraiment, je n'ai aucun droit de me plaindre...Même si...


Mais ça n'est que mon ressenti et ça n'a rien de moralisateur et ça n'est pas un jugement non plus.


ValérieJ

Lysalys 05/11/2012 08:35


Petite précision sur "plus facile si on a vraiment envie d'apprendre avec les enfants", je parle d'un désir personnel et non d'un désir parce que les circonstances nous obligent à rester avec
eux. Je pense que si je me suis aussi facilement retrouvé dans l'IEF, c'est aussi parce que l'un de mes projets de vie était de transmettre à l'école.

Lysalys 05/11/2012 08:33


Ton article est intéressant car effectivement dans le monde IEF, il y a aussi des jugements... Deux bémols, je n'aurais cependant pas ajouté : "Je ne me sentirais pas capable de faire l'IEF"
parce qu'après tout, c'est un avis personnel et on peut se sentir incapable d'y parvenir, avoir peur de ne pas pouvoir. "Je ne suis pas capable de faire l'IEF" me semblerait plus définitif et
plus axé sur un a priori. Dans les faits, je pense que c'est tout de même plus facile si on a vraiment envie d'apprendre avec ses enfants. En fait, ça rejoint aussi l'opposition maman qui
travaille à l'extérieur/maman qui reste à la maison pour ses enfants... On pourrait certainement reproduire le même schéma d'opposition. Quant à "Il faut profiter de son enfance et prendre des
forces à l'abri avant d'affronter la vie active". Je ne le formulerai pas ainsi et ce n'est pas exactement ainsi que je vois les choses, mais je me sens plus ou moins concernée par cet argument.
Pour moi, il ne s'agit pas de prendre des forces, mais de développer la confiance en soi et l'école qui la saccage, c'est du vécu.


Maintenant j'ai aussi envie de demander : pourquoi de telles caricatures d'opinion? Dans certains cas, il me semble qu'il s'agit d'avoir raison à tout prix... Certaines personnes, quel que soit
le milieu (familial, scolaire, professionnel, politique, religieux), sont persuadées de détenir la vérité, autant dire que celles-là apportent beaucoup à un interlocuteur et à une discussion !
Pour d'autres, il s'agit de leurs propres peurs, de leurs moyens de se rassurer... Par exemple, penser que l'école prépare à affronter les humiliations évite de se poser des questions et peut, du
point de vue de certains, justifier les humiliations qu'ils ont eux-mêmes subies parce que remettre fondamentalement en question une certitude, c'est douloureux...

Plouf_le_loup 05/11/2012 09:55



Oui, Isa, tu as totalement raison à propos du "je ne me sentirais pas capable de faire l'IEF", là j'ai ripé, en fait, c'est juste la réponse habituelle du côté IEF qui m'énerve à un point tel que
je voulais la citer. Mais oui, ça me semble légitime, voire "normal", de douter de ses capacités sur ce plan. Ca n'est en effet pas une caricature, c'est la réponse coutumière que je trouve
grotesque. Mais bon, pas que dans ce domaine, on vit dans un monde intopsyché (=intoxiqué par les psy, non mais je précise parce qu'on m'a demandé une fois) où la "volonté" est devenue une sorte
de remède magique à tout (en réalité un superbe outil de culpabilisation générale, donc une réserve inépuisable de chair à psy).


 


Et je suis aussi d'accord avec toi sur ton analyse ;)



Catherine 05/11/2012 00:17


j'espère ne jamais avoir les uns ou les autres à dinner, .... y aurait de quoi refaire un film.... parce que bon, ça s'entraine pour les championat du monde

Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n