Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 09:13

livre_2010_08_romains_knock-001.JPGVoilà bien longtemps que je n'avais pas lu cette courte pièce, depuis l'adolescence je crois bien. Puis ces derniers temps, plusieurs évènements de ma vie réelle ou virtuelle m'ont donné envie de lire de la littérature sur les médecins, la médecine, un regard critique et acide. Donc, forcément bien sûr, Knock s'est imposé. Si vous ne connaissez pas l'histoire, il s'agit d'un médecin qui s'installe dans une petite bourgade en reprenant le cabinet d'un confrère qui part pour Lyon. Là où le confrère végétait, Knock va mettre en place une petite entreprise prospère, fort de sa conviction que "tout bien portant est un malade qui s'ignore", et aidé de sa force de persuasion et ses talents de manipulateur face à des gens qui ne demandent qu'à devenir des patients pour peu qu'on s'intéresse à eux... Désolpilant, grinçant parfois, pathétique, ridicule, jubilatoire.

 

__________.~°¨°~.__________

Quelques extraits :

 

page 36, alors que Knock évoque ses débuts comme (faux)médecin sur un bateau :

KNOCK [...]

Trente-cinq personnes en tout.

 MADAME PARPALAID

C'est un chiffre.

LE DOCTEUR

Et vous avez eu des morts ?

KNOCK

Aucune. C'était d'ailleurs contraire à mes principes. Je suis partisan de la diminution de la mortalité.

 

page 43 :

KNOCK

[...] Il n'y a pas de grands vices ?

LE DOCTEUR

Que voulez-vous dire ?

KNOCK

Opium, cocaïne, messes noires, sodomie, convictions politiques ?

 

pages 121-122 :

LE DOCTEUR

Enfin, si les gens en ont assez d'être bien portants, et s'ils veulent s'offrir le luxe d'être malades, ils auraient tort de se gêner. C'est d'ailleurs tout bénéfice pour le médecin.

 

page 131 :

KNOCK [...]

Vous ne pouvez tout de même pas imposer la charge d'un malade en permanence à une famille dont le revenu n'atteint pas douze mille francs. Ce serait abusif. Et pour les autres non plus, l'on ne saurait prévoir un régime uniforme. J'ai quatre échelons de traitements. Le plus modeste, pour les revenus de douze à vingt mille, ne comporte qu'une visite par semaine, et cinquante francs environ de frais pharmaceutiques par mois. Au sommet, le traitement d eluxe pour revenus supérieurs à cinquante mille francs, entraîne un minimum de quatre visites par semaine, et de trois cents francs par mois de frais divers : rayons X, radium, massages électriques, analyses, médication courante, etc....

 

__________.~°¨°~.__________

Knock, Jules Romains, Gallimard (Folio), 1924, 152 pages

Partager cet article

Repost 0
Plouf_le_loup - dans Livres
commenter cet article

commentaires

zazimuth 31/08/2010 19:24



Je l'ai lu il y a peu et ça avait été une excellente découverte (j'avais vu le film avec Jouvet avant qui m'avait donné envie de lire la pièce).



Tana 30/08/2010 14:31



Ah oui, j'ai enfin compris, tu es à nouveau sur Over-blog (j'ai gagné quoi??? pour ma grande perspicacité...hum...)



LaMaman 30/08/2010 10:07



Je crois que je vais le faire lire à mes filles. Elles qui aiment ce gnre d'humour, je pense que c'est un bon choix!


Et puis quelquefois, c'est tellement réel...



Nadine 30/08/2010 09:52



ça vous chatouille ou ça vous gratouille ?



Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n