Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 17:52

livre_2012_06_levy_premier-jour.jpgL'histoire : Keira est archéologue, elle travaille dans la vallée de l'Omo, en Ethiopie. Quand elle quitte les lieux pour retrouver sa soeur en Europe et concourir pour remporter des fonds de fouilles, Harry, un enfant orphelin indépendant avec qui elle s'est liée, lui offre un pendentif.

Adrian est astrophysicien et Grec, il travaille à Londres après avoir dû quitter précipitamment un centre d'observation à Atacama, Chili, suite à un grave malaise. Convaincu par d'autres et en particulier Walter, un collègue avec lequel il se noue d'amitié bien malgré lui, il va concourir pour obtenir des fonds.

Keira et Adrian ont eu une aventure dans le passé, et vont se retrouver, surpris, lors de ce concours. Puis plus tard, quand Adrian rejoindra Keira dans la Vallée de l'Omo après qu'elle ait (désolée, l'indicatif après "après que", même si c'est grammaticalement juste, c'est rvaiment trop moche, j'peux pô) oublié chez lui son pendentif, dont il a fortuitement découvert une propriété stupéfiante.

Mais ce pendentif n'est pas unique, et surtout, il a déjà suscité bien des débats et agité grandement le monde des... scientifiques ? Services secrets ? Je n'ai pas complètemnt compris qui étaient les méchants en fait... en tout cas, c'est international.

 

Mon avis : J'ai mis plusieurs mois à venir à bout de ce livre, que je ne voulais pas abandonner. On m'avait dit "tu vas voir, à la fin ça devient prenant". C'est pas faux. Dans les 20 dernières pages (même un passage un peu avant, alors disons les 50 denrières pages pour compter large), ça devient plutôt intéressant. Pas de bol : c'est aussi la fin du livre. Dommage...

Capilotracté, parfois laborieux, souvent ennuyeux, en plus franchement, je ne lis pas un Marc Levy pour en sortir en n'ayant même pas compris qui étaient les méchants... Bon, roman d'aventures à la façon des films d'aventure, je ne suis pas super fan en fait. Mais il y a toujours l'écriture si souple de Marc Levy, écriture que j'aime bien =^.^=

Puis bon, pour ma part les grands mystères de l'univers, "où va-t-on ? d'où vient-on ? où cours-je ? dans quel état j'erre ? les étoiles ont-elles du poil au nez ?", je m'en contre-balance, alors ça n'aidait sûrement pas à trouver de l'intérêt à ce livre... que je n'ai pourtant pas détesté du tout (va comprendre, Charles !), et je pense même lire bientôt la suite, La Première Nuit, que j'ai déjà, et qui sera sûrement plus captivant, je n'en doute pas... Et j'ai déjà presque hâte de retrouver Adrian, Ivory, Walter, voire Keira !

 

***

feuilletons quelques extraits :

 

incipit : - Où commence l'aube ?

 

page 28 : Un départ sans un mot, c'est pire qu'un abandon, le silence est une trahison.

(plouf-note : tiens c'est marrant, Nothomb théorise avec grandiloquence et mauvaise foi pour couvrir la lâcheté dans le sens opposé sur le départ sans mot dire dans Ni d'Eve ni d'Adam...)

 

page 39 : Walter fait partie de ces individus capables d'afficher une sincère expression de mansuétude tandis qu'en leur for intérieur un horrible gnome en survêtement rose se tord de rire à vos dépens [...]

 

page 60 : L'homme est un étrange animal, il a besoin de vivre en société et il ne peut s'empêcher de la segmenter. C'est probablement ce qui nous reste d'instinct grégaire. Créer des espaces communautaires pour se rassurer de nos peurs.

 

page 72 : -Ca, une vie sociale ? éclata de rire Keira en hélant un taxi. Ce type qui reprenait toutes les banalités lues dans la presse pour nous imposer un discours à n'en plus finir sur la crise ? Son voisin qui se nourrit de résultats sportifs comme les singes se régalent de bananes ? La psy en herbe avec ses lieux communs sur l'infidélité ? L'avocat et ses vingt minutes sur la recrudescence de la criminalité en milieu urbain parce qu'on lui a volé son scooter ? Trois heures de cynisme absolu ! Théories et contre-théories du désespoir humain, c'est pathétique !

 

page 224 : Ce n'est ni la femme ni l'homme qui doivent être idéaux mais ce qu'ils veulent partager ensemble.

 

page 278 : Rares sont ceux qui ont assez de folie pour entreprendre de réaliser leurs rêves, la société leur fait souvent payer une telle originalité. La société est craintive et jalouse, Adrian, mais est-ce un motif suffisant pour renoncer ? N'est-ce pas une vraie raison de vivre que de bousculer les acquis, déranger les certitudes ? N'est-ce pas cela la quintessence de l'esprit scientifique ?

 

page 291 : Se faire traiter de crétin au milieu de nulle part n'est pas à la portée du premier venu.

 

pages 308-309 : - Si vos deux tourtereaux, comme vous les appelez, comprenaient la portée de leur découverte et la rendaient publique, réalisez-vous le danger qu'ils feraient courir au monde ?

- De quel monde parlez-vous ? Celui où les dirigeants des nations les plus puissantes ne epuvent plus se réunir sans provoquer d'émeutes ? Celui où les forêts s'effacent pendant que les glaces de l'Arctique fondent comme neige au soleil ? Celui où la majorité des êtres humains crèvent de faim et de soif alors qu'une minorité vacille au son de la cloche de Wall Street ? Celui, terrorisé par des groupuscules fanatiques qui assassinent au nom de dieux imaginaires ? Quel est celui de ces mondes qui vous fait le plus peur ? 

- Vous êtes devenu fou, Ivory !

- Non, je veux savoir. C'est pour cela que vous m'avez tous mis à la retraite. Pour ne pas avoir à vous regarder dans un miroir. Vous pensez être un honnête homme, parce que vous allez à l'église le dimanche, mais aux putes le samedi ?

- Vous croyez être un saint, peut-être ?

- Les saints n'existent pas mon pauvre ami. Seulement, je ne bande plus depuis longtemps, ce qui me protège d'une certaine hypocrisie.

 

page 353 : Je vois que, finalement, même les imbéciles changent d'avis.

 

page 373 : [...]si vous ne savez pas expliquer un concept à un enfant de six ans, c'est que vous n'en connaissez pas le sens. [...] A l'enfant de six ans qui vous aurait demandé ce qu'est l'intelligence, vous auriez pu répondre d'un seul mot : l'amour. Voilà une pensée dont la portée vous échappera encore longtemps.

 

page 442 : Si les barreaux n'avaient pas été aussi glissants, si la vallée ne s'étendait pas à deux mille mètres sous nos pieds, ce n'aurait été qu'une simple échelle, composée tout de même de cinq cents barreaux.

 

***

Le Premier jour, Marc Levy, 2009, 496 pages

Partager cet article

Repost 0
Plouf_le_loup - dans Livres
commenter cet article

commentaires

maréka 24/06/2012 14:27


Super votre blog, je passais par là et je reviendrais de temps en temps.Je me suis permise de copier une photo sur les armes et l'Europe.Je fais du crochet du patchwork, de la couture
depuis  mes 17 ans en 68.Je suis grand-mère de deux petits garçons (9mois et 9ans) et j'aimerais qu'ils puissent vivre dans un monde meilleur, loin de toute cette consommation, de cette télé
qui lobotomise. A bientôt

ROBERTO 21/06/2012 19:19


Oui, j'ai lu les 2 et (de mémoire) j'ai préféré le 2nd - mais j'adore pas et je suis pas sûre d'avoir envie de lire d'autres livres de cet auteur...


 


mais, bonne lecture à toi !

Mamikiki 19/06/2012 22:31


Suite à ta réponse: je ne l'ai pas "garé" (Mot patois normand?), mais je te l'apporte samedi


Bizzz

pyrouette 19/06/2012 10:42


Je lisais cet auteur un peu grâce à ma fille sans m'y attarder. Puis je l'ai découvert dans une émission du matin "thé ou café" et là j'ai compris ! ,Je ne ferai plus attention à la mauvaise
presse et je lirai ses livres où il met des bouts de sa vie avec plaisir.

le temps des cerises 18/06/2012 21:29


J'ai lu de lui "sept jours pour une éternité" et pour être vraiment sur que je n'aime pas (ça frolait le masochisme quand même) "et si c'était vrai"... que
je n'ai pas fini.
Laborieux, ennuyeux, et comme Iza : l'impression de ragarder une (très) mauvaise série américaine .... bref : PENIBLE (j'avais envie de baffer autant les personnages que l'auteur).


Bon si tu as aimé celui-là, je vais peut être retenter (si éventuellement je le trouve à la bibliothèque  ^^' )

Plouf_le_loup 19/06/2012 07:06



Non ne tente pas !


Moi j'ai aimé Et si c'était vrai et quelques autres de lui, pour la détente ;) Cela dit, celui-là a plus les pieds sur terre, mais bon ça reste du Marc Levy.


A mon avis pour se réconcilier avec le bon livre c'est Les Enfants de la liberté =^.^= (mon avis ici : http://ploufetreplouf.over-blog.com/article-les-enfants-de-la-liberte-de-marc-levy-59394281.html )



Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n