Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 08:25

Je ne reviendrai pas sur l'avis de la cours des comptes, qui a été assassine (de manière très argumentée, motivée et justifiée, cela va sans dire) avec l'Education Nationale dans son rapport 2010 (voir un article là par exemple, les 200 pages du rapport lui-même, ça fait long !).

Je voudrais juste évoquer, indépendamment de ce rapport, donc, un point de "détail" qui me semble énorme : celui des rythmes imposés aux enfants et adolescents.

 

En primaire, bon, les enseignants n'ont toujours pas tous bien intégrer la loi de 1956 sur les devoirs, qui sont interdits, qu'ils soient obligatoires ou facultatifs, et la loi le dit ainsi, dans le décret du 23 novembre 1956 (clou enfoncé par celui du 29 décembre de la même année), qui a été maintes fois repris depuis vu que pas souvent appliqué (ah ben ça bouge pas vite dans l'Education Nationale, les profs exercent une force d'inertie qui confine à la souplesse d'une croûte bien séchée, alors que l'éducation -puisque l'Instruction Publique est devenue Education Nationale, faut assumer- devrait pourtant être le premier domaine à avoir comme impératif d'être flexible et de s'adapter en temps réel au monde qui change, bref, hors sujet), et il y en avait même qui y avaient pensé avant 1956 (à ce sujet, voir l'histoire de l'interdiction des devoirs à la maison dans le primaire sur le site de l'académie de Grenoble). Du coup certains enfants se retrouvent à faire des temps de devoirs stupéfiants, et d'autres non... Pour l'égalité de traitement et l'observance de la loi par les fonctionnaires eux-mêmes, une fois de plus, bravo la France.

 

Au collège, les élèves, à mon époque, suivaient officiellement en présentiel 30 h de cours par semaine. Je doute que cela ait beaucoup changé depuis. Et en rentrant, ils se cognent encore facilement 2h de devoirs (légaux ceux-là, mais on arrive déjà à 38h de travail par semaine), et tous ceux du week end, souvent longs... Autrement dit, on dépasse allègrement les 40h hebdomadaires, légalement (puisqu'il y a sur le sujet un vide juridique), pour la plupart des enfants ! Alors que les salariés n'en ont que 35 à effectuer légalement...

Et qui donne ces travaux à rallonge à la maison ? Des profs ! qui font... ah ben non, faut pas dire leur temps de travail en présentiel, ça les fait gueuler, alors donnons les temps estimatifs qu'ils fournissent eux-mêmes quand on leur demande leur temps de travail réel : 42h par semaine en moyenne, disent-ils (si on compte la propention des syndicats à gonfler les chiffres, on peut raisonnablement penser qu'en réalité c'est un peu moins, mais passons)... Ils viennent nous pleurnicher sur l'épaule parce qu'ils travaillent plus que les salariés lambda du privé, mais leurs élèves, eux, ont juste le droit d'être sanctionnés et traités de faignasses s'ils ne les font pas, ces heures supp ! Cherchez l'erreur...

 (Juste un apparté en passant, quand je parle des salariés lambda du privé auxquels font référence ceux qui comparent, ça n'en concerne qu'une partie, hein, parce que je connais quelques cadres du privé qui ramènent du boulot à la maison malgré des semaines de 45h ou plus... curieusement, ceux-là, on ne les voit pas quand on compare sous prétexte qu'ils ne sont pas assujettis aux 35h, dixit les conventions collectives, et ils se retrouvent classés d'office parmi les heureux veinards qui ne font que 35h...)

 

Au lycée, n'en parlons même pas, ça prend des proportions délirantes, on n'est plus à une absurdité délétère près dans ce système qui n'en peut plus de se lustrer le noyau depuis des décennies mais ferait mieux d'acheter un miroir...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lydia 30/11/2011 12:50


Bon alors perso je suis instit, je ne donne jamais de devoirs à la maison parce que je suis contre. Il y a une vie en dehors de l'école et elle est bien plus importante que l'école. Mais tous les
ans je dois me battre conre les parents qui exigent des devoirs à la maison. Et comme je n'en donne pas, certains parents en inventent. 
Tout ça pour dire que je ne vais pas prendre la défense des profs en général, il y a des cons partout, mais c'est dommage de faire ce genre de généralités.  

Plouf_le_loup 30/11/2011 20:38



Bienvenue Lydia (rhô y'a un arrivage d'enseignants ces jours-ci !)


Alors je vous présente mes excuses pour la généralisation, parce que vous avez raison : il y a des exceptions partout, et j'ai généralisé sans préciser. Question de choix, pour une fois j'avais
privilégié le raccourcissement du texte.


Je me permets quand même d'ajouter que je crois qu'en la matière, VOUS êtes l'exception. Des enseignants qui, en primaire, ne donnent pas de devoirs, je n'en ai jamais croisé lorsque mes enfants
étaient scolarisés. Le plus "cool" croisé se contentait de n'en donner (beaucoup et très en avance) que des facultatifs, bien présentés comme tels (en même temps, ça n'était que des jeux, sudoku,
chasse aux trésor, etc., il était rare que les enfants ne les fissent pas de leur plein gré). 



Eva 30/11/2011 01:25


Ah les devoirs, sujet de discorde avec mon 3ème (13 ans) pendant toute sa primaire ( c'était pleurs et cris presque tous les jours), je ne remercie pas ses profs. Au collège, il en a passé des WE
à travailler ou des vacances aussi, alors que pour moi le WE et les vacances servent à se reposer. Un prof de ma fille en 6ème lui avait même demandé ce qu'elle avait fait pendant ses vacances,
de l'air 'tu n'as rien fichu' auquel cas j'avais répondu qu'elle s'était reposée.


Mon deuz rentre au lycée l'année prochaine, j'en suis déjà malade pour lui.


On habite à 30 KM du lycée, je vous laisse imaginer à quelle heure il partira le matin et à quelle heure il rentrera avec des devoirs à faire. Ah oui y'a l'internat mais toutes les familles n'ont
pas spécialement envie d'y mettre leurs enfants.


Y'a que ma fille qui est tranquille depuis 2ans.

Plouf_le_loup 30/11/2011 07:04



Franchement, j'en serais malade aussi. 


Je suis allée au lycée dans un bahut privé sous contrat, qui déclarait 30h, mais dans la réalité on en avait 18 par semaine. La politique des lieux était le respect des élèves avant tout, la
confiance, pas de cours obligatoires et AUCUN devoir à la maison (oui oui je parle bien du lycée). Et en plus, ils étaient spécialisés dans le rattrapage des jeunes en échec scolaire (c'était mon
cas). Leur taux de réussite était exactement le même que la moyenne française (à l'époque 72-73%). J'y ai préparé le bac en 2 ans et l'ai eu.


Et plus de vingt ans après, je ne comprends toujours pas pourquoi ce genre d'endroit formidable qui fonctionnait très bien et où tout le monde était heureux de se rendre n'a toujours pas fait
école. Pire : ça n'existe quasiment plus !


A se demander s'il n'y a pas une réelle politique d'échec dans l'éducation nationale (et ça rejoint le thème de mon prochain article...).



Catherine 28/11/2011 18:17


Yahooo... y a pas que fesse de bouc, c'est en voix de perdition tout comme msn, non, le grand joujou des ados c'est le sms (et de préférence à table) : sont pas foutu de causer, même assi cote à
cote sur un canap, ça sms (???)  Vive les forfait bloqué à 16€/mois avec tout le reste en illimité


Du coup le grand est interdit d'écrire la bouche pleine (et a le droit de débarasser)

Audrey 28/11/2011 17:36


tout à fait d'accord avec toi !!! Ma fille en CE1 bonne élève a au moins 20 minutes de devoir par jour, plus le week end. Quand on en parle à la maitresse elle dit simplement qu'il y en aura plus
dans les mois suivants, que le programme est chargé et qu'il faut bien le terminer début mai car il y 'a les évaluations ( ah bon je croyais qu'ils avaient cours jusqu'à fin juin !). Et le summun
: les devoirs ne sont jamais corrigés par la maitresse ( pas le temps !) ... Après 6 h d'école et 20 min de bus scolaire le soir les enfants sont fatigués ( surtout en cette saison). Pas besoin
d'en rajouter ! Mais heureusement c'est interdit .....

Iza 28/11/2011 15:53


Là, j'avoue que je ne sais pas trop quoi dire... Mes filles sont en CM2 et CE2 et je dois avouer qu'elles ne croulent pas sous les devoirs, heureusement. Si c'était le cas, vu l'heure à laquelle
je rentre le soir, j'avoue que je serais mal barrée pour les aider... C'est marrant, ça me rappelle un téléfilm avec la fille de Balasko (Marilou Berry - "la volière aux enfants") où c'étaient
les enfants qui apprenaient des choses à leurs parents en revenant de l'école.

Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n