Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 18:16

livre_2010_11_sardou_seconde_avant_noel.JPG1851, à Cokecuttle. Harold Gui est un orphelin de 9 ans très pauvre. Grâce à une petite pirouette administrative, il a pu s'échapper de l'horrible orphelinat de l'ignoble Miss Parott, et vit dans la rue, sur les quais, avec son ami et protecteur Le Falou, qui lui apprend à lire et écrire et lui conte des histoires fantastiques. Puis un jour, Le Falou meurt, et les choses vont alors tomber de Charybde en Sylla pour Harold, jusqu'à un point qu'on n'imaginait pas. Et là, contre toute attente pour Harold (mais nous savons parce que nous avons assisté au Conseil des êtres fabuleux), ce conte à la Dickens va prendre un tour merveilleux, à tous les sens du terme... Jusqu'au destin ultime d'Harold : inventer et devenir le Père Noël !

 

C'est rare que je dévoile la fin des livres, mais là, c'est même indiqué en rouge sur la 4ème de couverture ! Voici donc la biographie du Père Noël !

 

De la première à la dernière ligne, je me suis délectée de ce conte délicieusement bien écrit, au rythme idéal pour être lu par tous, grands et petits, voire à voix haute en famille au coin du feu chaque soir de l'Avent, il est vraiment parfait pour ça !! L'histoire est formidablement bien construite et pensée, tout s'imbrique à merveille, comme une évidence, on aurait presque envie de dire que rien n'est invraisemblable ! Chez nous où personne ne croit au Père Noël (même pas PrincesseO mais on lui raconte des histoires, etc., le Père Noël n'est pas un tabou, on ne lui fait juste pas croire qu'il est réel), ce conte me donnerait presque envie d'y croire encore un peu (le film Pôle Express me fait chaque fois le même effet...). Un mini-bémol : certains passages courts où le narrateur s'adresse directement au lecteur ne tombent pas toujours pile poil au moment parfait, et le ton de jugement (sur l'âme d'enfant qu'il faut garder, blablabla) m'a parfois un brin agacée un quart de seconde... Bon, c'est juste histoire de dire quelque chose de moins dythyrambique, hein ! Parce que j'ai vraiment adoré ce bouquin !

 

bref : le livre idéal pour cette période de préparation de Noël, un très beau conte intelligent, bien écrit et bien construit, parfois drôle, parfois triste, toujours plein d'espérance =^.^=

 

*************

Quelques extraits :

 

page 28 : L'homme endormi devant lui s'appelait, ou plutôt était appelé, Le Falou. Il disait être né à Cokecuttle et avoir connu les verts lointains du village de pêcheurs oublié ; il savait en tout cas quoi faire et quoi dire pour le laisser croire. [...] On ne savait de lui que ce qu'il avouait, c'est-à-dire peu de choses. Le reste était abandonné aux rumeurs [...]

 

page 34 : Un jour, Harold posa une question d'enfant, c'est-à-dire moitié mieux qu'une question de philosophe [...]

 

page 35 : Mais où ces grands fous d'aujourd'hui ont-ils pris que c'était eux qui avaient chassé les fées et le monde qu'elles habitaient avec nous ? Rien n'est plus inexact. Ce sont elles et tous leurs comparses surnaturels qui nous ont abandonnés ! Ils ont quittés ce monde à une époque précise et laissé l'homme seul.

 

page 124 : [...] et chacun sait que l'ennui est pour un enfant un supplice supérieur à tout autre, même la fatigue ou la douleur.

 

page 128 : La bûche d eNoël était un symbole qui se reportait au soir où naquit Jésus. Le petit n'avait pour se chauffer dans l'étable que le souffle chaud de quelques animaux et une bûche qu'on avait gardé précieusement pour le moment de sa venue. En souvenir de cela, à chaque Noël, on brûlait une bûche seule dans l'âtre. Avec le temps, ce simple morceau de bois prit un caractère magique : il fallait le choisir un an à l'avance, et toute l'année, il devait reposer à l'écart, à l'abri des intempéries. Le soir de Noël, avant de l'enflammer, l'on posait ses mains dessus et l'on mentionnait en silence ses voeux les plus chers pour l'année à venir ; le lendemain, la bûche entièrement consumée, on récupérait ses cendres qu'on disposait dans des petits sacs à garder sur soi ; c'était l'assurance que les voeux exprimés ne seraient pas oubliés par ceux qui pouvaient influer sur les hasards et les coïncidences de la vie...

 

page 152 : Bon. Là, cher lecteur, tu te demandes si l'auteur n'aurait pas eu jusqu'à présent deux ouvrages en préparation ; d'abor dun conte à la sauce dickensienne, puis un autre roman fantaisiste et affranchi de tout réalisme ; et si, par l'esprit fatigué du même romancier, ces deux histoires ne se téléscoperaient pas sous tes yeux, s'emmêlant d'une façon révoltante. Eh bien non ! Force nous est de porter cette étrange suite des choses au compte de Balbek, le Génie domestique. C'est bien lui, et lui seul, qui tire les fils plus ou moins tendus de cette histoire, et nous n'en sommes que le sténographe dubitatif. il ne faut pas oublier qu'il reprend du service après de longs siècles de repos forcé...

 

Après, j'ai oublié de relever des passages, trop absorbée, j'ai dévoré l'histoire !

 

************

Une Seconde avant Noël, Romain Sardou, 2005, 299 pages

Partager cet article

Repost 0
Plouf_le_loup - dans Livres
commenter cet article

commentaires

LaMaman 30/11/2010 21:29



Cette histoire me plaît et je suis sûre qu'elle plaira à Mathilde.


Il y a une suite je crois et les deux tomes exitent en format de poche.


Merci pour le conseil...


Valérie



Plouf_le_loup 01/12/2010 22:05



Ah je ne sais pas si ça existe en format poche, mais oui il y a 2 autres tomes (on a les 3 dans la biblio, donc je parlerai aussi des suivants prochainement...)



zazimuth 30/11/2010 13:57



Nous avons pu faire dépanner ce matin et tout est rentré dans l'ordre mais je tends le dos pour la prochaine tuile !



zazimuth 29/11/2010 21:43



J'espère que ça te fera sourire même si ça n'a rien de drôle (ni de dramatique) : dans la logique de Murphy, notre tout nouveau fourgon est immobilisé dans une côte enneigée... Nous n'avons pas
pu aller travailler ce matin mais somme partis à midi quand c'était un peu dégagé et ce soir en rentrant ma moitié a croisé la route de Murphy.



Plouf_le_loup 30/11/2010 08:02



Ah oui effectivement, c'est de l'acharnement murphique !



mesokee 29/11/2010 20:25



Je l'ai lu moi aussi et il m'a vraiment beaucoup plu !


Il y a la suite "sauver Noel", je l'ai trouvé un peu moins bien que celui là mais j'ai passé quand même un bon moment en le lisant...


Bonne soirée



Plouf_le_loup 30/11/2010 08:01



Ah c'est la suite ?! A la biblio où je fais un peu de bénévolat, on a aussi Sauver Noël et L'Arche de Noël, je comptais les lire (mais j'ignorais que Sauver Noël fût la
suite, chouette !).



Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n