Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 06:34

livre_2012_12_buck_vent-est-vent-ouest.jpgL'histoire : Kwei-Lan a toujours vécu selon la tradition. Elle a été élevée pour devenir une épouse modèle à la chinoise, ses pieds sont minuscules, elle est prête à prendre pour seigneur son futur mari qu'elle ne connaît pas, elle connaît les bonnes manières et les lois des Ancêtres... Sauf que son mari, lui, a fait ses études en Occident, et opté pour le mode de vie occidental, ce qui est un mystère pour Kwei-Lan. Et puis son frère aussi partira étudier en Occident... 

 

Mon avis : un livre qui mérite son excellente réputation ! A travers l'histoire singulière de cette famille, c'est tout le glissement de la Chine Ancestrale vers la Chine moderne occidentalisée que Pearl Buck nous propose de toucher du doigt, comme de l'intérieur, et sans jugement, même si bien sûr beaucoup de choses qui sont impressionnantes pour nous sont soulignées. Je me suis régalée de ce livre très juste et délicat. Mais qu'on ne s'y trompe pas : derrière une apparence toute feutrée, élégante comme une bienséance et finement écrite et traduite, le choc des cultures est d'une violence inouïe, et c'est justement ce paradoxe et ce contraste que Pearl Buck réussit à merveille à nous faire saisir. En plus, j'ai appris quelques détails que j'ignorais sur la Chine ancestrale, et j'ai trouvé ça passionnant, alors que ce sujet est habituellement très éloigné de mes intérêts.

En bref : un formidable petit livre rapidement lu, sans longueurs, sans fioritures, très percutant, et une belle analyse romancée d'un changement culturel majeur.

 

***

Feuilletons ensemble quelques extraits...

 

incipit : Je puis vous raconter ces choses, à vous, ma soeur.

 

page 33 : Son égale ! Mais comment ? Ne suis-je pas sa femme ? Quel autre que lui pourrait me diriger ? N'est-il pas mon maître par la loi ? Perosnne ne me l'a imposé. Que ferais-je donc si je ne me mariais pas ? Et si je me marie il faut que cela se passe ainsi que mes parents l'ont décidé ; je ne puis épouser que celui à qui j'ai été fiancée toute ma vie ! Il n'y a rien là qui soit en dehors de nos coutumes. Je ne vois pas où la force intervient.

 

page 37 : "Mon premier désir n'est pas d'avoir des fils. Je veux produire des fruits de mon cerveau pour le bien de mon pays. Un simple chien peut peupler la terre des fruits de son corps."

 

page 45 : Les médecins étrangers comprennent les maladies des leurs, qui sont des gens tout à fait simples et barbares en comparaison des Chinois, extrêmement compliqués et cultivés. 

 

page 67 : La porte d'ouvrit brussquement de l'intérieur, et un grand diable étranger se tint devant nous, avec un sourire à travers toute sa laide figure. Je reconnus que c'était un homme, à ce qu'il portait des vêtements semblables à ceux de mon mari. Mais, à ma grande horreur, au lieu d'avoir des cheveux humains noirs et plats, comme ceux de tout le monde, son crâne était recouvert d'une laine rouge et mousseuse. Ses yeux ressemblaient à des cailloux lavés par la mer, et son nez s'élevait en montagne au milieu de son visage. Oh ! c'était un être affreux à voir. Plus hideux que le dieu du Nord à l'entrée des Temples.

 

page 108 : C'est mon mari qui a opéré en moi ce changement, si bien que j'ose, en dépit de ma frayeur, plaider contre mes ancêtres en faveur de l'amour.

 

page 113 : Mon frère d'agite à voir les jours se succéder sans amener aucune décision. Il s'est pénétré de l'impatience de l'Ouest et veut que ses désirs soient immédiatement satisfaits. Il a oublié que, dans notre pays, la durée ne compte pas et que le destin peut demeurer inconnu, même après la mort. Ici, aucune hâte n'arrive à précipiter le temps.

 

page 115 : "J'ai contemplé la beauté de la terre qui a donné son grain. Dans le magasin de la rue principale, on a exposé des petits paniers de vannerie brune, remplis de grains de couleur merveilleuse : du maïs jaune, des haricots rouges, des pois secs gris, du sésame ivoire, des fèves pâles, de la couleur du miel, du blé roux, des haricots verts... Je passe toujours lentement devant cet étalage. Quel pastel je ferais, si je pouvais y tremper mon crayon !"

Je ne comprends pas ce qu'elle voulait dire. Mais elle ets ainsi, vivant en elle-même, voyant de la beauté où d'autres n'en trouvent point. Je n'avais jamais songé à un magasin de graines dans ce sens-là. il est certain que ces graines sont multicolores, mais c'est naturel. Personne n'y a rien changé. pourquoi s'en étonner, puisque cela a toujours été ainsi ?

 

page 119  : Ce sont des jours cruels pour les vieux ; aucun compromis n'est possible entre eux et les jeunes : ils sont aussi nettement divisés que si un couperet neuf avait tranché la branche d'un arbre.

 

***

Vent d'Est, vent d'Ouest (East Wind, West Wind), Pearl Buck, 1931, traduction de Germaine Delamain, 154 pages

Partager cet article

Repost 0
Plouf_le_loup - dans Livres
commenter cet article

commentaires

masyl 16/12/2012 20:13


Ce roman je l'ai lu il y a bien longtemps et j'avais beaucoup aimé à l'époque. Mais je ne m'en souviens plus ;p D'ailleurs après j'avais lu plusieurs livres de Pearl
Buck avec le même plaisir. Peut-être un jour, je le relirai...


En ce moment j'ai commencé à lire "Purge" de Sofi Oksanen. Il est très bien écrit en tout cas. Je pense que je vais vraiment l'apprécier. 


Bonne semaine et à bientôt

Isa LISE 08/12/2012 22:01


Ah tiens, te voilà toi aussi sous le charme de ce petit livre. ;)

NZ 08/12/2012 20:36


Comme beaucoup je l'ai lu à l'adolescence mais j'avais oublié ce livre (que j'avais aimé à l'époque) depuis...tu m'as donné envie de le relire et de le laisser trainer sur la table pour que les
autres y jettes un oeil aussi 

brigitte 08/12/2012 20:29


je sais que j'ai lu ce livre il y a ............................ans , mais mes souvenirs sont flous


je suis dans la période d'âge des relectures , alors.....................


bonne soirée

zazimuth 08/12/2012 20:00


Que de souvenirs... J'ai lu plusieurs romans de Pearl Buck quand j'étais lycéenne...

Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n