Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 11:33

En vitesssssse, deux jeux aujourd'hui =^.^=

 

Pour aujourd'hui j'ai choisi deux grands classiques !

D'abord le Cochon qui rit, choisi par PrincesseO.

jeux_2010_12_cochon_qui_rit.JPG

Personne, dans la maison, n'apprécie ce jeu de manière orthodoxe. On aime monter les cochons, dans l'ordre ou le désordre, mais pas en faire une compétition, donc on se contente d'un jeu d'assemblage, ce qui a un intérêt très limité, je vous l'accorde, mais permet de bien s'amuser même avec un enfant très petit (s'il ne met pas à la bouche, évidemment, vue la taille des pièces...).

 

************

Un autre grand classique, dont le principe est plus évocateur sous le nom de Monsieur Patate. La Famille Boubouille.

jeux_2010_12_famille_boubouille.jpg

Nous avons joué avec à la ludothèque avec PrincesseO, et elle a vraiment aimé. Le principe : on fait tourner une flèche au centre d'une roue, qui va nous indiquer quelle partie du corps placer sur un personnage (une carte indique comment construire son corps, mais PrincesseO  joué sans carte cette fois). Les personnages sont super moches (je trouve les Monsieur Patate moins affreux, déjà), toutes les pièces ne tenaient pas bien en place, mais ça ne l'a pas découragée, elle s'est vraiment bien amusée, et moi aussi.

Repost 0
Plouf_le_loup - dans Jeux
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 08:22

Et voici la réponse au "qu'est-ce ?" de dimanche dernier en images ! Vous aviez bien tous saisi qu'il s'agissait de nourriture, mais non, ça n'était pas raté même si c'était un petit rien trop cuit.

miam_2010_11_29_chips-navet.jpgJ'en ai juste isolé un qui avait une forme particulièrement parfaite...

 

Je vous proposerai un autre "qu'est-ce" dimanche =^.^=

Repost 0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 05:25

Le téléphone sonne. Que dites-vous en décrochant ?

 

Christmas14.jpg

Repost 0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 08:30

Avec un peu de retard (d'où 4 questions aujourd'hui), je vous propose une question par jour pendant l'Avent. Sans connotation religieuse, juste pour attendre Noël =^.^=

 

1- Quel est votre mot préféré dans la langue française ?

 

2- Quelle est la plus belle des qualités ?

 

3- De quoi êtes-vous fiers /fières ?

 

4- Aimez-vous attendre Noël ?

 

christmas-spirit-1.jpg

 

Repost 0
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 23:14

Curieusement, quand y'a neige, on m'entend pas trop râler... Enfin si ! Y'en a pas assssssssez !!

meteo_2010_11_30.JPG

Repost 0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 18:16

livre_2010_11_sardou_seconde_avant_noel.JPG1851, à Cokecuttle. Harold Gui est un orphelin de 9 ans très pauvre. Grâce à une petite pirouette administrative, il a pu s'échapper de l'horrible orphelinat de l'ignoble Miss Parott, et vit dans la rue, sur les quais, avec son ami et protecteur Le Falou, qui lui apprend à lire et écrire et lui conte des histoires fantastiques. Puis un jour, Le Falou meurt, et les choses vont alors tomber de Charybde en Sylla pour Harold, jusqu'à un point qu'on n'imaginait pas. Et là, contre toute attente pour Harold (mais nous savons parce que nous avons assisté au Conseil des êtres fabuleux), ce conte à la Dickens va prendre un tour merveilleux, à tous les sens du terme... Jusqu'au destin ultime d'Harold : inventer et devenir le Père Noël !

 

C'est rare que je dévoile la fin des livres, mais là, c'est même indiqué en rouge sur la 4ème de couverture ! Voici donc la biographie du Père Noël !

 

De la première à la dernière ligne, je me suis délectée de ce conte délicieusement bien écrit, au rythme idéal pour être lu par tous, grands et petits, voire à voix haute en famille au coin du feu chaque soir de l'Avent, il est vraiment parfait pour ça !! L'histoire est formidablement bien construite et pensée, tout s'imbrique à merveille, comme une évidence, on aurait presque envie de dire que rien n'est invraisemblable ! Chez nous où personne ne croit au Père Noël (même pas PrincesseO mais on lui raconte des histoires, etc., le Père Noël n'est pas un tabou, on ne lui fait juste pas croire qu'il est réel), ce conte me donnerait presque envie d'y croire encore un peu (le film Pôle Express me fait chaque fois le même effet...). Un mini-bémol : certains passages courts où le narrateur s'adresse directement au lecteur ne tombent pas toujours pile poil au moment parfait, et le ton de jugement (sur l'âme d'enfant qu'il faut garder, blablabla) m'a parfois un brin agacée un quart de seconde... Bon, c'est juste histoire de dire quelque chose de moins dythyrambique, hein ! Parce que j'ai vraiment adoré ce bouquin !

 

bref : le livre idéal pour cette période de préparation de Noël, un très beau conte intelligent, bien écrit et bien construit, parfois drôle, parfois triste, toujours plein d'espérance =^.^=

 

*************

Quelques extraits :

 

page 28 : L'homme endormi devant lui s'appelait, ou plutôt était appelé, Le Falou. Il disait être né à Cokecuttle et avoir connu les verts lointains du village de pêcheurs oublié ; il savait en tout cas quoi faire et quoi dire pour le laisser croire. [...] On ne savait de lui que ce qu'il avouait, c'est-à-dire peu de choses. Le reste était abandonné aux rumeurs [...]

 

page 34 : Un jour, Harold posa une question d'enfant, c'est-à-dire moitié mieux qu'une question de philosophe [...]

 

page 35 : Mais où ces grands fous d'aujourd'hui ont-ils pris que c'était eux qui avaient chassé les fées et le monde qu'elles habitaient avec nous ? Rien n'est plus inexact. Ce sont elles et tous leurs comparses surnaturels qui nous ont abandonnés ! Ils ont quittés ce monde à une époque précise et laissé l'homme seul.

 

page 124 : [...] et chacun sait que l'ennui est pour un enfant un supplice supérieur à tout autre, même la fatigue ou la douleur.

 

page 128 : La bûche d eNoël était un symbole qui se reportait au soir où naquit Jésus. Le petit n'avait pour se chauffer dans l'étable que le souffle chaud de quelques animaux et une bûche qu'on avait gardé précieusement pour le moment de sa venue. En souvenir de cela, à chaque Noël, on brûlait une bûche seule dans l'âtre. Avec le temps, ce simple morceau de bois prit un caractère magique : il fallait le choisir un an à l'avance, et toute l'année, il devait reposer à l'écart, à l'abri des intempéries. Le soir de Noël, avant de l'enflammer, l'on posait ses mains dessus et l'on mentionnait en silence ses voeux les plus chers pour l'année à venir ; le lendemain, la bûche entièrement consumée, on récupérait ses cendres qu'on disposait dans des petits sacs à garder sur soi ; c'était l'assurance que les voeux exprimés ne seraient pas oubliés par ceux qui pouvaient influer sur les hasards et les coïncidences de la vie...

 

page 152 : Bon. Là, cher lecteur, tu te demandes si l'auteur n'aurait pas eu jusqu'à présent deux ouvrages en préparation ; d'abor dun conte à la sauce dickensienne, puis un autre roman fantaisiste et affranchi de tout réalisme ; et si, par l'esprit fatigué du même romancier, ces deux histoires ne se téléscoperaient pas sous tes yeux, s'emmêlant d'une façon révoltante. Eh bien non ! Force nous est de porter cette étrange suite des choses au compte de Balbek, le Génie domestique. C'est bien lui, et lui seul, qui tire les fils plus ou moins tendus de cette histoire, et nous n'en sommes que le sténographe dubitatif. il ne faut pas oublier qu'il reprend du service après de longs siècles de repos forcé...

 

Après, j'ai oublié de relever des passages, trop absorbée, j'ai dévoré l'histoire !

 

************

Une Seconde avant Noël, Romain Sardou, 2005, 299 pages

Repost 0
Plouf_le_loup - dans Livres
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 15:40

Comme, ce matin, MissPapillon n'était pas en état de travailler, j'ai fait autre chose...

bidouille_2010_11_marque-page_usage_unique.jpg

 

Et je vous en fais profiter si ça vous amuse, fichier ici.

Repost 0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 08:59

PrincesseO (3 ans) se marre doucement en s'installant sur la chaise de son père.

"Moi, j'suis un bernard-lermitte, je pique la coquille vide des autres !"...

Repost 0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 08:37

Que reste-t-il des idéaux sous la mitraille ?

(mais comment n'avais-je pas pensé plus tôt à cette sublime chanson que j'adore ?!)

 

Petits ou grands carreaux ?

 

Un prisonnier est devant 2 couloirs gardés par deux gardiens. Un couloir mène à la mort, l'autre à la liberté. Un des gardiens dit toujours la vérité, l'autre ment toujours, mais le prisonnier ne sait pas lequel est lequel. Le prisonnier a le droit de poser 1 question et une seule à un seul des deux gardiens. Il veut être certain de ne pas se tromper de couloir. Quelle devra être la question ?

 

monday-garfieldsplash.jpg

Repost 0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 07:55

On commence par du classique mais toujours délicieux... Carottes à la crème et à l'huile d'olive :

miam_2010_11_29_carottes-creme.JPG

*********

On poursuit avec un rien moins classique (mais aussi moins délicieux, bon, c'est juste mon goût), une quiche betteraves-fromage de chèvre, et un nuage de parmesan aussi dessus :miam_2010_11_29_quiche-betteraves.jpg

J'ai coupé les betteraves crues en rondelles, que j'ai précuites 6-7 minutes à l'eau bouillante, puis posées sur le fond de tarte (pâte brisée), mis l'appareil à quiche dessus (2 gros oeufs-3càs de crème-nuage de lait-sel-poivre), des rondelles de chèvre, parmesan, et hop !

********

Oops, si je vous montre le suivant, vous allez connaître la réponse en image au mystère de la semaine... Faudra donc attendre encore un peu ! :-P

********

Et je vous ai gardé le meilleur pour la fin, un truc absolument succulent ! C'est aussi le plus original cette semaine, même si le mystère... Non, rien ! Même monsieur Plouf a dit que c'était digne d'un bon restaurant, et je crois bien que c'est la première fois qu'il dit un truc pareil en 14 ans de vie commune, c'est dire !... Pourtant, esthétiquement, c'est un plat qui ne paie pas de mine.

Escalopes de radis noirs à la Normande :

miam_2010_11_29_radis-noir.jpgRecette improvisée par mes soins, que voici :

Eplucher et débiter en rondelles de 5mm d'épais un gros radis noir. Le faire sauter au beurre pendant 5-6 minutes. Ajouter 2 grosses cuillères à soupe bien bombées de crème épaisse, une bonne cuillère à soupe de compote de pomme, un peu de jus de citron et un bouchon de rhum (à mon avis, on y gagnerait à mettre du calva ou du pommeau, mais je n'en avais pas). Laisser dans la sauteuse couverte à feu doux pendant 10-15 minutes en mouillant un tout petit peu si on voit que ça attache. Quand ça devient "sec" c'est prêt !! Et alors là, c'est quelque chose !! Miam miam miam !! Nous, on l'a mangé nature avec un excellent sauterne en accompagnement, mais je pense qu'avec une viande forte (un gibier par exemple) braisée ou rôtie, ça doit être un accompagnement de choix.

Notre seul regret : comme je ne savais pas si on aimerait, je n'ai pas utilisé tous nos radis noirs, et deux assiettes chacun, on a trouvé ça limite !!! lol

Repost 0

Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n