Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 20:44

PrincesseO aimait beaucoup les granny-chaussettes-de-maman, et voulait les mêmes... Quelques jours, 22 carrés et 6 triangles plus tard...

bidouille_crochet_2012_03_granny-chaussettes-PO.jpg

Abracadabra !

Repost 0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 19:38

Oh bon sang ! C'est quand le soleil revient que je me rends pleinement compte à quel point je HAIS le froid, l'hiver. Un rayon de soleil, un peu de douceur (on s'est pris 15° en 48h !), et hop je revis ! On a passé une part de la journée dehors, et les filles ont apprécié aussi, mais se planquent dès qu'on dégaine l'appareil photo :

2012_03_15b.jpg

Ca leur donne un air de famille, non ?

=^.^=

Repost 0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 19:32

Les insectes se remontrent, on a trouvé deux coccinelles, et croisé ce magnifique scarabée (duraille à photographier, ça cavale vite ces bestiaux-là !!!), 2-3 cm, d'un noir profond avec le ventre et les pattes bleus :

2012_03_15a.jpg

Repost 0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 19:19

non, le titre n'est pas un haïku...

Un peu de retard dans ce que j'avais mis de côté comme "photos du jour"...

le 10, yin & yang, black n white, toussa toussa :

2012_03_10.jpg

Le 11, vous pouvez toujours jouer à compter, il y en a bien 51 ! et elles sont pour monsieur Pouf :

2012_03_11.jpg

Le 12, PrincesseO a joué avec la nourriture : 

2012_03_12.jpg

Le 13, il fait froid et moche, 4ème jour de brouillard, y'en a marre, même si la balade est sympa (ça ne vous parle peut-être pas, mais moi si, parce que c'est un changement de détail dans un aménagement de la Colline aux Oiseaux de Caen, que je connais maintenant un peu comme ma poche, et c'est vraiment chouette comme changement, l'effet est saisissant !) :

2012_03_13b.jpg

la preuve qu'il caille :

2012_03_13.jpg

Le 14, PrincesseO bricole avec entrain, 100% seule, pour faire un genre d'aquarium (normalement, le haut est à gauche et les algues dessinées en bas, ça avait roulé alors maintenant faut pencher la tête pour se faire une idée...) :

2012 03 14

Voilà le retard éclusé =^.^=

Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 10:10

Cette semaine encore, Mireille a été brillante, décidément très douée pour ce jeu ! Bravo Mireille !!!

Il s'agissait bien de...

kesss_2012_03_11_reponse.jpg

@ bientôt pour un autre kesss, un dimanche, je ne sais pas lequel =^.^=

Repost 0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 07:50

Il y a quelques jours, dans une vidéo (dont je vous parlais ici, vidéo de France 2 sur l'ief), un psy disait en substance que les enfants instruits en famille, n'ayant pas connu de contrainte, auraient du mal à s'insérer dans un travail... C'est un lieu commun largement diffusé, et ça m'inspire plusieurs remarques.

 

Déjà, de prime abord, qui est ce monsieur et qu'a-t-il vu et vécu pour affirmer que les familles nonsco n'imposent aucune contrainte ?! Serions-nous une espèce à part des autres parents ? Des sortes de cro-magnon ou néanderthaliens essayant, de nos jours, de reproduire le modèle "enfant sauvage" ? Merde alors, va falloir que je désinscrive les enfants de leurs multiples activités, que je demande à tout le monde d'arrêter de les trouver charmants et bien éduqués, d'arrêter de nous dire qu'on ne soupçonnerait plus l'autisme du Paquet si on ne le savait pas, et que j'explique au Paquet que le braille qu'il aime tant, c'est fini hein, parce que Louis Braille, excusez-moi, mais c'était un moderne bien élevé, humaniste et érudit de surcroît, et que vraiment c'est un mauvais exemple, et qu'en plus utiliser son système (à la base quasi plagié faut bien le dire, bon il ne l'a jamais caché mais quand même) avec des enfants sans contrainte, c'est comme introduire un virus dans une chambre stérile. Mais je m'égare.

Nous avons choisi d'assumer l'instruction de nos enfants malgré le flicage et la suspiscion d'office auxquels ça nous soumet légalement, et nous serions des marioles inconscients face à des parents forcément plus responsables et capables puisqu'ils délèguent une part de l'éducation de leurs enfants à des inconnus travaillant pour une institution à bout de souffle qu'eux-mêmes critiquent pourtant bien souvent (et je le fais aussi puisque PrincesseO va à la maternelle depuis peu, même si c'est à sa demande exclusive) ? Hum... J'ai dû rater un épisode dans la logique et la rationnalité de ce raisonnement... Bref.

 

Ensuite, je me demande de quelles contraintes qu'on doit subir dans la vie professionnelle il parle. Part-il du principe que papa-maman choisissent encore le métier de fiston et que donc l'enfant devenu adulte n'a aucun choix des contraintes qu'il affronte ? Cette imposition sans choix est bien le cas des contraintes de l'enfance, et en particulier de l'école, en l'occurrence (puisque c'est de ça qu'on cause présentement, tant qu'à faire). Dans bien des cas, et même si dans notre monde occidental moderne on s'en éloigne (et je suis bien placée pour le savoir), on choisit son métier... Parfois même on l'aime. Alors les contraintes qu'il implique ont-elles la même saveur, la même valeur, la même difficulté que celles qu'on ne choisit pas et qu'on vous impose 6 à 8 heures par jour comme à l'école ? Je ne crois pas...

 

Enfin, soyons clair : je ne suis pas une adepte du "mon enfant, dans la vie tu vas en chier, autant commencer tout de suite" en vigueur actuellement dans nos sociétés malades. Quoi ? Pour supporter les contraintes et les désagréments de la vie d'adulte (en admettant qu'elles soient massives et non-choisies), il faudrait y avoir été habitué dès son plus jeune âge, dans sa tendre enfance, dès 2-3 ans ? Bah je ne sais pas vous, mais pour ma part, il y a des choses que je n'étais pas capable d'affronter ni de supporter à 2 ans, d'autres encore à 8 ans ou à 15 ans, et j'ajouterais d'ailleurs même à 20 ou 25 ans, choses que je peux très bien affronter ou supporter aujourd'hui. Et il y en a aussi auxquelles je n'arrive toujours pas à faire face, et ça n'est pourtant pas faute d'y avoir été confrontée et/ou d'en avoir été la cible (tiens la cruauté gratuite ou le commérage, au hasard !), et ce même si dans certains milieux ça semble être devenu une norme sociale signe de bien-portance. 

 

Et puis, ok, allons jusqu'à l'absurde, et admettons que cette théorie tienne la route (ça commence à faire beaucoup de "si" et de "admettons" quand même...). Pourquoi donc, alors, ces mêmes psy ne recommandent-ils pas de laisser les enfants dès petits devant les infos, les séries policières violentes et/ou les clips vidéos pornographiques que diffuse certaine télé en continu à toute heure du jour et de la nuit ? Pourquoi ne sont-ils soudain plus cohérents dans leurs théories ? Les futurs adultes y seront confrontés un jour, pourquoi, cette fois, ne pas penser qu'il faille les habitués au plus tôt ? Les violences télé seraient-elles plus toxiques et dangereuses que le harcèlement à l'école ou l'humiliation utilisée comme méthode pédagogique par certains instits super bien notés (c'est du vécu, évidemment) ? 

 

C'est quand même curieux la popularité et l'ascendant qu'ont certaines professions dans notre monde (psy en tête, mais aussi médecins pourtant bien souvent lavés du cerveau à la fac, etc.), sans discernement, sans remise en cause, comme des "experts" omnipotents, y compris dans les domaines qu'ils ne connaissent pas, alors que bien souvent, ils se contentent grostesquement d'enfoncer des portes ouvertes, écrasant tout bon sens.


Drôle de monde... gratgrat.gif

Repost 0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 10:49

kesss_2012_03_11.JPG

réponse mercredi ou jeudi =^.^=

Repost 0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 09:01

ce soir, on reste 5 minutes dans le noir.

http://cinqminutescontrelenucleaire.fr/sites/all/themes/ape_theme/images/OFF_5_minutes_contre_le_nucleaire.jpg

Plus d'infos ici, 5 minutes contre le nucléaire.

Ici, on aime bien, les enfants participent spontanément (faut éteindre les lumières, les convecteurs, etc. ça prend un petit moment), ils savent pourquoi et sont enthousiastes =^.^=

Repost 0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 15:07

livre_2012_03_delacourt_la-liste-de-mes-envies.jpgL'histoire : Jocelyne Guerbette rêvait d'un prince charmant sur un cheval blanc qui l'aurait trouvée belle et d'être styliste à Paris. A 47 ans, elle est mariée depuis plus de 25 ans à Jocelyn, qui a parfois été brutal, violent avec elle, rarement sympa, ils ont eu deux enfants qui vivent leur vie ailleurs mantenant, elle est mercière à Arras, tient un blog à succès. Et elle aime bien sa vie. Un jour, ses copines jumelles qui tiennent le salon à côté de la mercerie l'incitent à jouer au loto. Elle gagne. Le gros lot. Mais ne le dit pas. Démarre alors une longue réflexion... Que faire de ce chèque ? Mais un évènement inattendu va faire basculer la réflexion avant qu'elle ait trouvé une réponse ferme...

 

Mon avis : un régal ! J'avais entendu parler de ce livre un dimanche matin sur Inter, les avis de libraires m'avaient vraiment tapé dans l'oreille. Du coup, je m'attendais à monts et merveilles, et les 30 premières pages m'ont déçue. Puis, puis, puis... Je me suis complètement laissée happer, et cet engouement est allé crecendo jusqu'à la fin du livre, que j'ai dévoré en 3 jours ! (et pourtant en ce moment le temps calme est une denrée recherchée !) Jocelyne est la blogueuse qu'on croise au détour d'une balade sur les blogs créatifs de chiffons, on lui retrouve cette générosité et cette détermination dans un gant de velours, bref : on croit bien la connaître. Et puis c'est une femme comme les autres, avec une vie normale, avec ses hauts et ses bas, ses coups durs et les branches auxquelles on s'accroche, ses moments de lumière aussi. Et puis Jocelyne, elle, a choisi de voir surtout la lumière, le bon, le bien, d'être compréhensive, aimante coûte que coûte (beaucoup trop à mon sens, si je peux me permettre, m'enfin chacun voit midi à sa porte, comme toujours). Et puis soudain, un pilier s'écroule, vlan, paf, brutal et soudain. Elle tiendra, et deviendra autre... Une fin de roman réaliste, légèrement amère mais pas trop, comme la vie. Vraiment un excellentissime livre, que j'aurais bien envie de reprendre au début, juste pour passer de nouveau un bon petit moment avec un genre de copine et sa vie... Un livre plein de souffle, de frais, de réalité, une grande bouffée de presque vraie vie ! Enthousiasmant !

En plus, franchement, je me suis bien marré un bon nombre de fois, les métaphores émaillant le livre, un peu moqueuses, parfois aussi saugrenues, sont un vrai plaisir ! (comme l'image récurrente du Kevin Costner d'avant les implants...)

 

Merci maman/Mamikiki pour ce chouette cadeau !

***

Feuilletons ensemble quelques extraits...

 

incipit : On se ment toujours.

 

page 16 : Nadine est arrivée deux ans après et depuis je n'ai plus jamais retrouvé mon poids idéal. Je suis restée grosse, une sorte de femme enceinte vide, un ballon rempli de rien. 

Une bulle d'air.

 

page 23 : Grâce à elles, je suis ronde mais soignée, manucurée ; je suis au courant des coucheries des uns et des autres, des problèmes de Denise de La Maison du Tablier avec la traîtresse Genièvre de Loos et ses 49° d'alcool, de la retoucheuse de chez Charlet-Fournie qui a pris vingt kilos depuis que son mari s'est entiché du shampooineur de chez Jean-Jac, et nous avons toutes trois l'impression d'être les trois personnes les plus importantes du monde.

Enfin, d'Arras.

De la rue, en tout cas.

 

page 29 : Les hommes savent les désastres que certains mots déclenchent dans le coeur des filles ; et nous, pauvres idiotes, nous pâmons et tombons dans le piège, excitées qu'un homme nous en ait enfin tendu un.

 

page 35 : Il n'y a que dans les livres que l'on peut changer de vie. Que l'on peut tout effacer d'un mot. Faire disparaître le poids des choses. Gommer les vilenies et au bout d'une phrase, se retrouver soudain au bout du monde.

 

page 49 : Je resterai là parce que Jo a besoin de moi et une femme a besoin qu'on ait besoin d'elle.

Le plus beau du monde, il n'a besoin de rien puisqu'il a tout le monde. Il a sa beauté ; et l'irréprescible fringale de toutes celles qui veulent s'en repaître et finiront par le dévorer et le laisseront mort, les os bien sucés, brillants et blancs, dans le fossé de leurs vanités.

Plus tard, j'ai appelé Françoise. Elle va scotcher une petite affichette sur la vitrine de la mercerie. Fermé deux jours pour cause de grippe. Puis j'ai relayé l'information sur mon blog. 

Dans l'heure, je reçus cent mails.

On me proposait de tenir la mercerie le temps que mon mari se rétablisse. On me demandait la taille de Jo pour lui tricoter des pulls, des gants, des bonnets. On me demandait si j'avais besoin d'aide, de couvertures ; besoin d'une présence, pour la cuisine, le ménage, une amie pour discuter, faire face à ce mauvais moment. C'était incroyable. Dixdoigtsdor avait ouvert les avnnes d'une gentillesse enfouie, oubliée.

 

page 60 : Après le désir toujours vient l'ennui.

 

page 74 : Moi aussi, Jocelyne Guerbette, mercière à Arras, je pourrais dévaliser la boutique Chanel, louer les services d'un chauffeur et me déplacer dans une limousine ; mais pour quoi faire ?

 

page 95 : Oui, je pense que tout ce qui vient du passé n'est aps dépassé. Faire soi-même possède quelque chose de très beau ; prendre le temps, c'est important. Oui, je pense que tout va trop vite. On parle trop vite. On réfléchit trop vite, quand on réfléchit ! On envoie des mails, des textos sans se relire, on perd l'élégance de l'orthographe, la politesse, le sens des choses.

 

page 100 : Tu es un merveilleux mari, Jo ; un grand frère, un père, tu es tous les hommes dont une femme peut avoir besoin.
Même son ennemi ; j'en ai peur.

 

page 101 (elle parle de son corps) : Je me dis que si j'étais riche, je le trouverais moche. Je voudrais tout refaire. Augmentation mammaire. Liposuccion. Abdominoplastie. Plastie brachiale. et peut-être une légère blépharoplastie.

Etre riche, c'est voir tout ce qui est laid puisqu'on a l'arrogance de penser qu'on peut changer les choses. qu'il suffit de payer pour ça.

 

page 115 : Je suis une femme fidèle. La méchanceté de Jo n'est pas une raison suffisante. Ma solitude n'est pas une raison suffisante.

 

page 119 : Ca les excite les jumelles les mecs, ils pensent soudain qu'ils ont deux bites.

 

page 140 : Je possédais ce que l'argent ne pouvait pas acheter mais juste détruire.

Le bonheur.

Mon bonheur, en tout cas.

 

page 169 : La douleur nous refaçonne toujours d'une curieuse manière.

***

Ce que me dit Robert...

exèdre (p.75 : Je remonte l'allée de Diane jusqu'à l'exèdre nord [...]). Bah Robert sèche, il sait pas il connaît pas.

blépharoplastie (p.101, voir citation plus haut) : bléphar(o)- > Elément savant, du grec blepharon "paupière".

paréidolie (p.178 : [...]papa qui regarde la mer et cherche dans les nuages, avec ses yeux d'enfant, des paréidolies [...]) : Robert ne connaît pas non plus. Décidément, Robert n'est pas fort (ou du moins, moins fort que Grégoire...).

***

Pas relevé de phôte, un évènement ! Tout au plus une ponctuation que j'aurais parfois vue un peu autrement, mais alors c'est vraiment juste histoire de dire quelque chose vu qu'aussi j'aime beaucoup son usage intensif du point virgule =^.^= ...

***

La Liste de mes envies, Grégoire Delacourt, février 2012, 186 pages

Repost 0
Plouf_le_loup - dans Livres
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 06:49

Cette semaine...

 

♣ j'ai visionné (un peu en retard) une vidéo d'une plaidoirie d'une lycéenne caennaise, enregistrée lors du dernier concours de plaidoiries du Mémorial de Caen (très gros succès tous les ans, ce concours). Sur le harcèlement scolaire ; on l'a connu de près à la maison avec Le Paquet (=fils aîné, il aime que je le surnomme ainsi, ça nous rappelle une bonne rigolade, qui n'aurait certainement aucun intérêt et aucune saveur à se voir racontée), alors forcément ça nous touche. Vidéo très intéressante à consulter ici : "Maman, je ne veux plus aller à l'école".

Merci Flo pour le lien =^.^=

 

☼ Un petit avant goût de printemps en allant sur cette page et en cliquant un peu partout, au hasard. Merci Sio =^.^=

 

☺ J'ai visionné des vidéos sur l'école à la maison, inégales à bien des points de vue, qui font parfois circuler de fausses infos, mais au moins elles ont le mérite d'exister. Sur France 3 (après 20mn) et sur France 2 (après 33 mn). Faut se dépêcher, ça ne sera pas dispo longtemps.

 

♥ J'ai eu vent, comme tout le monde dans le milieu de l'autisme, des conclusions de la HAS (haute autorité de santé, qui n'a d'autorité que le nom, bien entendu, c'est juste un organisme consultatif de plus dans cette société qui ne met que des garde-fous qu'on peut éluder, contourner, nier... oui c'est une allusion à la fantoche CNIL, mais aussi à la façon dont les recommandations parfois novatrices de la HAS en matière de vaccins sont -peu ou pas- suivies, entre autre), et j'ai bien aimé cet article de l'Express. Pour voir tout plein d'autres articles listés ou reproduits, allez donc sur le blog de JJdupuis, c'est une mine !

A propos d'autisme et de Danièle Langloys, elle sera l'invitée de La Tête au carré après-demain lundi 12 mars 2012 sur France Inter, de 14h à 15h, avec comme thème d'émission "L'autisme, grande cause nationale 2012". 

 

○ J'ai encore regardé avec bonheur les magnifiques affiches et lu les témoignages de la campagne "Trisomique, et alors ?" que je trouve décidément géniale et très belle. Ca nous change du révoltant génocide organisé par les autorités médicales et toute une société avec le soutien actif de l'Etat depuis quelques décennies... (oui j'ai un avis très tranché sur la question, et je vous invite à consulter un dictionanire pour constater qu'il s'agit bien d'un génocide, au sens très exact du terme). Merci Laroutebuissonnière pour le lien =^.^=

 

♠ Et pour finir sur une note souriante j'ai encore passé un temps invraissemblable sur Pinterest, que j'adore ! Et vous pouvez consulter le mien, de Pinterest, ici, clic. A défaut d'avoir le temps/l'argent/l'esprit en ce moment pour bidouiller, je rêve de bidouille, et c'est presque aussi bon ! 

 

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui, bon week end à vous =^.^=

Repost 0

Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n