Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 08:59

livre_BD_nasset_adam5_desastres_menagers.jpgMon cerveau ayant toujours du mal à répondre à l'injonction "pense" en ce moment, je continue avec les lectures quine demandent ni concentration ni réflexion...

Une BD au dessin doux et agréable à mes yeux, à l'humour très tendre, ce qui n'exlut pas quelques grincements sous le gant de velours. Des situations criantes de vérité, prises sous un angle bienveillant très agréable. Bref : un vrai régal de BD, qui m'a offert quelques fous-rires et beaucoup de rires en douce, en fait à chaque histoires (elles sont courtes, entre 1 ou 2 images et 2 pages -l'histoire de 2 pages où Adam et sa femme inversent les rôles en échangeant leurs corps est désopilante et jubilatoire, mais je ne l'ai pas photographiée, il fallait faire des choix).

 

******

Feuilletons quelques extraits... (clic pour agrandir)

 

bd ex1bd ex2bd ex3bd ex4bd ex5bd ex6bd ex7*******

Adam, n°5, Désastres ménagers, éd. Dupuis, 2003, 52 pages

Repost 0
Plouf_le_loup - dans Livres
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 08:38

Que fait-on quand, dans un coin comme le nôtre, il fait à la fois grand soleil, pas trop frais (disons plus de 15°C) et presque pas de vent ? Configuration rare en cette saison et toute l'année aussi d'ailleurs...

Radioactivité ou pas, on mange dehors ! Et tous les jours encore !!

2011_03_24_manger_dehors.jpg

 

Et puis on en profite pour faire une belle balade extérieure (prévue depuis un moment, le soleil est super bien tombé !). Cette fois dans les marais de l'estuaire de l'Orne à Sallenelles (un peu plus de 30mn de la maison)... Un endroit protégé et superbe. En commençant par le musée de la nature et de l'estuaire, passionnant ! Puis près de 3h de balade, où même SuperKrapou et ses difficultés à marcher y est allé de bon coeur et a profiter un maximum, malgré la fatigue physique intense =^.^=

sortie_2011_03_24_sallenelles.jpgclic sur les photos ci-après pour les voir une par une en plus grand si vous le souhaitez :

sortie 2011 03 24 sallenelles00sortie 2011 03 24 sallenelles01sortie 2011 03 24 sallenelles02sortie 2011 03 24 sallenelles03sortie 2011 03 24 sallenelles04sortie 2011 03 24 sallenelles05sortie 2011 03 24 sallenelles06sortie 2011 03 24 sallenelles07sortie 2011 03 24 sallenelles08

 

 

 

made in Normandie, instruction, IEF, sortie, nature

Repost 0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 08:18

En juin dernier, lors du précédent contrôle pédagogique de MissPapillon, nous avions eu un désaccord avec un conseiller pédagogique. Ca n'avait pas porté à conséquence, même si c'était évident qu'il n'avait pas l'habitude d'être contredit... Il vantait les mérites de ce que l'Education Nationale appelle le "tâtonnement". Je lui disais que les cours primaires du CNED (visibles là : académie en ligne) fonctionnent maintenant sur ce principe, que je trouve absurde : on pose à l'enfant un problème qu'il ne peut pas résoudre avec ses connaissances actuelles, et, en gros, on le laisse se débrouiller. On lui en propose d'autres du même acabit, et on attend en le regardant s'empêtrer. Finalement, on lui donne la façon de faire (au CNED, c'est sur le ton de "voilà ce que tu aurais dû faire", limite s'il n'y a pas le "espèce d'andouille" dans la foulée, faut dire que le CNED est rédigé d'une manière toute particulièrement irrespectueuse et crétinisante vis-à-vis des enfants), et on passe à autre chose, paf. Bref : absurde à tous points de vue (et surtout sur les plans pédagogique et psychologique).

Cependant, comme il  ne faut pas mourir bête, j'ai essayé une fois avec MissPapillon. Ben ça a été aussi foireux que le principe est absurde ! Elle a bien fait le cheminement "attendu", mais chaque fois qu'elle a par la suite été confrontée à la même résolution à faire, elle a dû refaire le même cheminement, elle était devenue incapable de se souvenir directement de son résultat final précédemment obtenu ! Ca crée un super sentiment d'échec et de perte de temps, une vraie horreur !

Et donc ce monsieur défendait ça à grand coups de "ça a fait ses preuves" (Quelles preuves ? Où ? Avec qui ? Où sont les chiffres ? Cette "réussite" ne correspond pas à ce que je lis du niveau d'instruction des petits Français à qui on impose entre autres cette méthode depuis quelques décennies... c'est fascinant, les gens pour qui la théorie est supérieure à la pragmatique, même quand la pratique se plante et replante...).

 

Autant dire que je n'ai pas été surprise de découvrir, dans les évaluations qu'il avait prévues cette année pour MissPapillon (qu'il m'a remises sans qu'elle les passe), des "pièges", procédé que je trouve également particulièrement stupide (je crois que c'est André Antibi, au début de La Constante macabre qui donne comme exemple les cours de secourisme, où on vérifie que les gens ont intégré les choses enseignées, sans chercher à en mettre la moitié en échec par des pièges absurdes, et où on considérerait à juste titre, si la moitié des candidats n'avaient pas la moyenne, que c'est l'instructeur qui est en échec et non ses élèves... Pourquoi ne raisonne-t-on pas de la même façon avec les enfants dans les classes ?... enfin bref, c'est un autre sujet).

 

Et donc ce conseiller était de nouveau là cette année... Et nous avons eu un autre désaccord, mais alors là même pas la peine d'imaginer que j'essayerais d'imposer le truc, même "pour voir". Ces messieurs parlaient d'une éventuelle rescolarisation future (ce que je ne conteste pas, z'ont bien le droit d'en parler, d'ailleurs monsieur Plouf et moi en parlons aussi parfois entre nous, c'est dire si le sujet n'est pas tabou), et je disais que je ne pensais pas que dans le cas de MissPapillon et sa très sévère phobie scolaire d'il y a 4 ans, le collège soit le niveau le plus indiqué pour tenter (violence, compétition, agressivité entre élèves, etc., y sont à leur maximum). A quoi il me répond que dans la vie, elle sera bien aussi confrontée à des choses dures et violentes, et que, en gros, il faut donc le lui imposer dès que possible pour qu'elle s'y habitue... (et quand on sait ce que SuperKrapou a subi comme harcèlement au collège, ça prend toute sa saveur... Enfin je ne connais pas d'adulte qui subirait la moitié de ça quotidiennement au boulot sans en faire -et ça serait 100% justifié- tout un flan aux prud'hommes ; mais quand c'est un enfant, on laisse courir, on dit que c'est la vie qui rentre et autres conneries !!! stupéfiant ! mais ça n'est pas le sujet, je digresse encore).

 

Ce raisonnement, que j'appelle "mon enfant, dans la vie tu vas en chier, alors commençons tout de suite !", je le trouve particulièrement sadique et hypocrite. Evidemment je ne l'ai pas dit comme ça à ce conseiller, mais j'ai défendu mon point de vue de manière ferme, il est pour moi absolument inenvisageable de raisonner comme ça.
Pour vous donner un exemple, je pense que tout le monde sera d'accord pour dire qu'on ne met pas un enfant de 3 ans devant un film violent pour adultes sous prétexte qu'il en verra plus tard. Ca relève exactement du même principe : chaque âge est prêt à un moment pour affronter certaines difficultés (relationnelles ou autre). Ca va même plus loin puisque chaque individu n'est pas prêt dès bébé à tout affronter, et que tous ne seront pas prêts aux mêmes choses aux mêmes moments, c'est une évidence, alors c'est même ridicule de ne raisonner qu'en terme d'âge. Pour ma part, par exemple, à presque 40 piges, je ne suis pas capable de lire ou voir des séries/films, etc., qui traitent de torture, fictive ou pas. C'est au-dessus de mes forces, point. Est-ce que ça me rend moins responsable qu'une autre ? Je ne crois pas, j'aurais même presque tendance à dire au contraire, vu que j'évite les journaux télé, etc., ça m'a donc permis de ne pas anesthésier mes perceptions émotionnelles et de garder aiguisée une certaine conscience.

Là, le discours était quasi qu'il faudrait entrer dans un moule (encore pour l'instant certainement délétère) sous prétexte que peut-être, plus tard, un jour, quand elle sera adulte, ce qu'elle aurait à subir dans ce moule maintenant pourrait se reproduire ailleurs ? Gné ?! Vous étiez capable d'affronter les mêmes choses, voire pire, à 10 ans qu'aujourd'hui, et sans dommages à long terme, vous ? Moi pas.

 

 

Alors même si j'ai été super contente de ce contrôle pédagogique (où, même sur ce sujet, chacun a pu donner son point de vue sans être interrompu et sasn que ça tourne au pugilat, ce qui déjà en soi est remarquable), d'un autre côté je me dis aussi que décidément, je suis plutôt contente de ne pas confier mes enfants à des gens qui ont de tels raisonnements (ou pas, c'est la roulette, et c'est bien ça une partie du problème !)...

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 08:47

Bon, alors ça vient cette réponse ?! Oui oui, rhô (puis après je vous lâche hein, déjà 4 articles le même jour, argh !)

Et voici donc la réponse au kesss ! Elle avait presque été trouvée, je n'avais en effet pas pensé au bord du carton du rouleau d'alu (mais chez moi la denture est transparente, je suis allée voir ! lol).

Tadaaaaaaam :

mystere 2011 03 20 reponse

A dimanche pour le prochain =^.^=

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 08:33

En attendant le flan qui vit tout seul et le gâteau à la noix de coco auto-chauffante que connaîtront peut-être nos enfants, voici de simples petites recettes :

 

Gâteau à la noix de coco par PrincesseO, recette des Cakes de Sophie (un beau bouquin bien attrape-nouille, vu que ses recettes ne sont que du gâteau au yaourt dans lequel on rajoute ci ou ça, et n'ont qu'un lointain rapport avec des cakes -en fait, le point commun entre cake et ses recettes, c'est la farine et surtout le moule !-... enfin bref, bien contente qu'on me l'ait donné et pas acheté, parce que ça fait cher l'idée d'ingrédients à mettre dedans...) où ma puce a choisi de remplacer les pépites de chocolat par des raisins secs .

miam_2011_03_cake_coco_raisins.jpg

Et flans individuels mexicains aux épices :

miam_2011_03_mexique_flan.jpg

moairf, c'est bon et plutôt original mais je ne suis pas plus convaincue que ça (recette Marmiton ici : Flan tex mex aux épices).

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 07:57

QWIRKLE

Valérie (clic) avait parlé de Qwirkle dans un commentaire... L'esthétique m'avait tapé dans l'oeil, mais il n'était pas à ma ludothèque, alors quand je suis tombée dessus en boutique (au Pion -clic- une boutique-caverne d'Ali Baba à Caen où en plus l'accueil est très agréable), je n'ai pas hésité bien longtemps ! Et en effet, ça me plaît beaucoup =^.^=

jeu_2011_03_qwirkle.jpg

(sur la photo, c'est une partie particulièrement "rassemblée", d'autres s'étalent beaucoup plus, ça se joue donc au sol ou sur une grande table)

Les tuiles, un peu épaisses, en bois dur, sont agréables à manipuler (pour peu qu'on ne se précipite pas brusquement dessus, la première fois je me suis fait mal aux doigts...), la règle de jeu est simple mais, si on compte les points, ça peut devenir assez stratégique, il faut vraiment bien observer le plateau et le mettre en relation avec son propre jeu, voire spéculer sur celui de l'adversaire. Les parties sont assez longues, mais on peut facilement réduire le nombre de tuiles pour les impatients (mais évidemment, ça perd un peu de son intérêt). Et enfin on peut facilement adapter des règles pour les plus jeunes, les tuiles étant extrêmement simples. On peut même y jouer seul ! Vraiment un jeu très bien avec de belles finitions, pour toute la famille !

 

*********

 

FINITO

Celui-là, nous l'avons en ce moment à la maison (emprunté à la ludothèque), et on y joue souvent. Encore une fois, des règles simples comme on aime, une part de chance et une de stratégie (sans que ça soit très complexe) et des plateaux de jeu épurés. Une partie est rapide, on le trouve vraiment très distrayant. Les pions sont lourds, doux et froids, c'est un plaisir sensoriel assez extra de les avoir en main, je tenais à le souligner parce que tous les jeux ne sont pas aussi bien finis en détail dans la qualité (et ça en fait 2 dans ce cas rien qu'aujourd'hui !).

jeu_2011_03_finito.jpg

 

Il est probable qu'on en fabrique un à la maison avec des pions et un plateau, même si ça n'aura pas la réussite esthétique et de confort de manipulation quasi parfaite du modèle original évidemment. Il pourrait bien entrer dans notre organisation de réveil du cerveau le matin avant de travailler...

Repost 0
Plouf_le_loup - dans Jeux
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 07:06

Si, aujourd'hui, on devient tous fluo, on saura que les autorités nous ont, encore une fois, menti...

 

Hier, petite récolte de désherbage :

2011_03_22_poireaux.jpg

aidée par un fidèle assistant de bien 25 cm de long (mazette !! l'a pas attendu le nuage, lui !) du moins quand il ne se rassemble pas pour m'échapper plus vite, j'ai nommé Herbert le ver de terre :

2011_03_22_herbert.jpg

Comme je vais re-semer aujourd'hui ou demain, avec un peu de chance, la prochaine récolte sera phosphorescente (mais garantie sans danger, dixit l'agence de sûreté nucléaire ! dory.gifo  uf...  ). Trop forts en gadgets fun, ces Japonais !

 

En attendant, MissPapillon a préparé la maison en collant des papiers sur les sorties, histoire qu'on n'oublie pas...

2011_03_22_panneaux.jpg

 

 

 

(désolée pour mon cynisme, il est à la hauteur de ma stupéfaction quand j'ai découvert, avec ce séisme, que le Japon était sur-équipé en centrales nucléaires ! Ils sont forts en gadgets et en cupidité voire vénalité, mais pas en bon sens élémentaire ni en sens de la responsabilité...).

 

jardin

Repost 0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 14:08

livre_BD_2011_03_lefred_telephone_portable.jpgCes jours-ci, j'ai beaucoup de mal à me concentrer, donc la lecture de romans est un peu difficile, donc j'ai emprunté quelques BD poilantes, histoire de me changer les idées.

Le titre de celle-ci m'a, bien entendu, "parlé" !! Pensez donc ! lol

L'intérieur est drôle, parfois désopilant même. Parfois aussi particulièrement vulgaire, mais y'a pas mort d'homme, ça reste drôle =^.^= Si j'aime bien l'humour, donc, les dessins, en revanche, moyen-moyen à mon goût...

 

***********

Feuilletons ensemble quelques extraits (clic dessus pour les voir en plus grand) :

livre_ext1.jpglivre_ext2.jpglivre_ext3.jpglivre_ext4.jpg*******

J'aime pas le téléphone portable, par Lefred-Thouron et Lindingre, 2010

Repost 0
Plouf_le_loup - dans Livres
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 19:45

J'ai fait un article (qui devait être court, mais... bon, ok, je plaide coupable votre Honneur, pfff) sur notre blog privé réservé aux amis et famille, et je me suis dit que ça pourrait aussi intéresser du monde ici, donc voici quelques précisions, grosso modo, sur l'IEF, pour ceux qui ne savent pas quels sont nos obligations et droits :

 

- en France, l'instruction est un droit pour l'enfant et un devoir, pour les parents, de la  fournir. A cet effet, l'Etat a prévu les établissements scolaires, mais ils ne sont pas une obligation (même si une loi récente précise qu'ils sont une priorité), les parents peuvent aussi choisir d'instruire leurs enfants eux-mêmes, ou confier cette tâche à la personne de leur choix, sans autre raison que de le souhaiter, et sans aucune autorisation à demander à quiconque. On peut ne jamais scolariser un enfant, on peut aussi le déscolariser quand bon nous semble, y compris du jour au lendemain en pleine année scolaire au besoin (avec certaines obligations à remplir dans les 8 jours qui suivent la déscolarisation et tous les ans au moment de la rentrée scolaire, mais aucune démarche à faire avant). L'instruction est obligatoire de 6 à 16 ans (on voit de temps en temps le PS proposer qu'elle le soit dès 3 ans. C'est d'ailleurs le cas d'un projet de loi en ce moment).

 

- en cas de cours par correspondance, on parle de scolarisation à distance. Sans cours par correspondance, on parle d'instruction en famille (c'est le terme légal). Les enfants suivant des cours par correspondance non agréés par l'Etat sont soumis aux mêmes règles que ceux instruits en famille.

 

- la liberté pédagogique est garantie, ainsi que la liberté des choix d'éducation (l'instruction en fait partie). Cette liberté-là est, elle, inscrite dans notre Constitution.

 

- concernant l'instruction elle-même, la seule obligation légale est d'instruire l'enfant avec un rythme compatible avec l'acquisition à 16 ans du Socle Commun de Compétences et de Connaissances défini par la loi (en 14 pages, je ne vous fais pas un résumé là tout de suite). Ni le programme de l'Education Nationale ni les cycles ne sont obligatoires, ni même recommandés où que ce soit dans la loi.

 

- les enfants instruits en famille sont soumis, une fois par an au moins, à un contrôle par un inspecteur de l'Education Nationale. Il doit vérifier que l'instruction progresse d'une année sur l'autre, et ce en tenant compte des aménagements pédagogiques et de l'état de santé de l'enfant. Il n'a le droit ni de juger de la validité des méthodes pédagogiques tant qu'il y a progression, ni de comparer aux niveaux scolaires EN des classes d'âge (CP, CM1, 5ème, etc.). Ils n'ont théoriquement pas non plus le droit d'imposer des modes de contrôle qui seraient contraires aux choix pédagogiques des parents (c'est souvent la cas avec des évaluations écrites que certains tentent d'imposer, et parfois la jurisprudence leur a donné raison -c'est rare mais ça arrive- plus par méconnaissance des juges qu'autre chose, puisque ça contredit la loi). Malheureusement, très souvent, les inspecteurs ne savent même pas que les cycles n'ont rien d'obligatoire, et n'imaginent pas qu'on puisse apprendre autrement que comme ça se fait à l'école...

 

- les familles sont aussi soumises tous les deux ans à un contrôle social (qui n'est en aucun cas une enquête sociale), visant principalement à établir les "raisons alléguées" pour pratiquer l'IEF (ces raisons pouvant parfaitement être "exercer un droit"...), diligentée par le maire de la commune de résidence, qui peut le faire lui-même ou mandater les services sociaux. Dans les petits villages comme le nôtre, le maire nous connaît (et je le croise, ainsi que les enfants bien souvent, tous les samedis matins en allant prendre mon tour de bénévolat à la bibliothèque, dans les locaux municipaux où lui-même est de garde), il signe donc une fois par an les papiers indiquant que nous proposons à nos enfants des conditions de vie compatibles avec leur instruction, on en discute à ce moment-là et voilà.

 

Vous savez maintenant l'essentiel, loin des énormités qu'on entend parfois dans les médias =^.^=

 

Il existe, en France, 3 associations nationales d'IEF (instruction en famille) : LAIA, (Libres d'apprendre et d'instruire autrement), CISE (choisir d'instruire son enfant) et LED'A (les enfants d'abord). Pour notre part, après avoir adhéré aux trois, nous sommes désormais seulement à CISE, dont je suis administratrice. Ces associations apportent un soutien quotidien via des listes courrielles, des partages de ressources et d'idées, organisent parfois des sorties et rencontres, et assurent, le cas échéant, un soutien administratif et juridique (parfois pour tout le monde comme à CISE, parfois uniquement à leurs adhérents... et parfois pas du tout !).

 

Il existe aussi de nombreuses associations locales, surtout dans le sud d'ailleurs (snif).

 

Voilà voilà voilà =^.^=

 

IEF

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 10:27

Alors ? Que voyez-vous ?

mystere_2011_03_20.jpg

Réponse mercredi ou jeudi =^.^= comme le nuage japonais

 

N'oubliez pas de jouer aussi chez Zazimuth (clic) !

Repost 0

Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n