Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 18:23

Pas toujours facile de prendre un bain seul(e)...

2011_01_06_pido.JPG

Repost 0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 18:22

livre_2011_02_huston_lignes_de_faille.jpgQuatre voix, quatre époques, quatre histoires, quatre douleurs d'enfants, quatres rapports au monde... dans une seule famille. En 2004, Sol a 6 ans ; en 1982, Randall (futur père de Sol) a 6 ans ; en 1962, Sadie (future mère de Randall) a 6 ans ; en 1944-45, Kristina (future mère de Sadie) a 6 ans... Voilà les quatre narrateurs/trices successifs de cette saga familiale qui remonte le temps. Chacun dans sa souffrance indicible et avec son courage d'enfant, chacun avec les codes sociaux et éducatifs de son époque, raconte sa vie à ce moment charnière de sa vie, la façon dont elle bascule. Les liens se font alors dans l'esprit du lecteur, les histoires s'éclairent d'un jour nouveau, celui du passé. En fermant ce livre, on a presque envie de le reprendre au début, pour revoir le film avec notre nouveau savoir, celui de l'histoire familiale...

 

Excellentissime livre, même si parfois un peu caricatural. Le raccourci tacite me semble discutable du Lebensborn de l'arrière-grand-mère au petit gars d'aujourd'hui, perdu entre ses parents qui se voilent la face et un Internet abject omniprésent et obsédant. On commence avec une famille moderne caricaturale, peuplée de gens sourds et aveugles les uns aux autres (ce qui ne les empêche pas d'être parfois dévoués), la petit-fils plongé trop jeune dans le pire émotionnel, le père insipide fou d'armement et de guerre qui a épousé une fervente partisante de la non-violence qui n'y a pourtant rien compris, la grand-mère hyperactive, faussement généreuse et rigide derrière ses oeillères, la fascinante arrière-grand-mère libérée et profondément égocentrique... Caricatural ? Un peu. Outrancier ? Oui, toujours, mais aussi toujours crédible, et c'est bien là qu'on s'embarque dans cette histoire qui mêle roman et vraie histoire (celle des enfants volés de la guerre), quête identitaire et petits évènements, grande Histoire et instantanés de vies ordinaires...

 

Et tout y est : l'émotion, les récits, l'intimité, la personnalité marquée de chaque enfant, le style approprié à chaque voix, la construction redoutablement efficace, des anecdotes et les détails qui font le lien d'un récit à l'autre, et une énorme symbolique autour du rapport de chacun à son grain de beauté congénital, qui passe de l'un à l'autre sans signifier la même chose et reflète tout un rapport à la vie, au monde, et la place de chacun dans l'histoire familiale... Un livre véritablement exceptionnel !

 

*******

feuilletons ensemble quelques extraits...

 

pages 15-16 : Je sais qu'Il a de grands desseins pour moi, sinon Il ne m'aurait pas fait naître dans l'Etat le plus riche du pays le plus riche du monde, doté du système d'armement le plus performant, capable d'anéantir l'espèce humaine en un clin d'oeil. Heureusement que Dieu et le président Bush sont de bons amis. Je pense au paradis comme à un grand Etat du Texas dans le ciel, avec Dieu qui se balade sur son ranch en Stetson et en bottes de cow-boy, vérifiant que tout est sous contrôle, canardant une planète de temps à autre pour s'amuser.

 

page 45 (il parle de sa grand-mère) : Je ne daigne pas lui répondre. Elle me dérange, elle enraye la circulation de mes pensées, j'ai envie d'attraper une télécommande et de l'éteindre.

 

page 196 : Le monde n'est pas exactement le même quand chaque objet a deux noms différents ; c'est bizarre de penser à ça.

 

page 205 : Ca, c'est le Liban. Une guerre y fait rage en ce moment. Reagan et Begin ont envoyé des troupes pour se joindre à la mêlée. Ca s'appelle des forces de maintien de la paix, parce qu'il faut garder son sens de l'humour.

 

page 260 : "Jack, il y a certaines choses dont je peux me passer. Le chant n'en fait pas partie. toi, si."

 

page 266 : Chaque jour a son parfum de tristesse bien à lui [...]

 

pages 315-316 : C'est dur de se réveiller le lundi matin et de se rendre compte qu'il reste encore cinq jours d'école à tirer avant le week-end et de ne pas non plus avoir hâte d'arriver au week-end.

 

pages 331-332 : En les écoutant je repense à cette idée de théâtre et me demande si au fond les gens ne passent pas leur temps à jouer des rôles, non seulement lors des mariages mais tout au long de leur existence : [...] peut-être qu'au fond d'eux-mêmes ils sont tous quelqu'un d'autre mais, ayant appris leurs répliques et décroché leurs diplômes, ils traversent la vie en jouant ces rôles et ils s'y habituent tellement qu'ils ne peuvent plus s'arrêter.

 

page 372 : Grand-père a acheté deux petits moulins à vent, une pour Greta et un pour moi, ils ont de petites ailes multicolores et quand on court en tenant le bâton ça fait tourner le moulin et plus on court vite plus ça tourne vite et si on court dans le vent ça tourne tellement vite que les couleurs se mélangent et parfois je réfléchis tellement vite que mes pensées se mélangent aussi.

 

**********

Lignes de faille, Nancy Huston, Prix Femina 2006, 484 pages

Repost 0
Plouf_le_loup - dans Livres
commenter cet article
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 11:39

mystere_2011_02_06.JPG

 

J'ajouterai un indice demain si personne n'est sur la voie.

 

N'oubliez pas aussi de jouer chez Zazimuth (clic), à qui j'ai piqué l'idée du kesss dominical =^.^=

Repost 0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 11:24

Il s'est passé quelque chose hier qui a réveillé mes méfiances vis-à-vis de l'internet public. Une blague de potache qui a failli mal tourner. Même si depuis nous avons découvert qui était le faux hacker et que les dégâts sont limités, il y a des choses que je ne partagerai plus en public, à mon grand regret et à contre-coeur. Donc tous les messages tant soit peu personnels ont d'ores et déjà été supprimés de ce blog, et il se peut même que ce blog lui-même disparaisse prochainement, je rélféchis à l'opportunité de ne laisser que les "qu'est-ce ?", les miams (du moins ceux qui n'impliquaient pas mes enfants, ces articles-là ayant déjà été supprimés) et les critiques de livres, ce qui ne me semble pas présenter grand intérêt. J'en suis désolée pour les participants et vous présente mes excuses pour avoir ainsi fait sauter vos commentaires sans votre accord (pour ce qui était perso, je l'ai gardé pour moi). dori

Repost 0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 08:48

Bon, alors au lieu de vous parler de la phase 2 de stabilisation, je vais continuer avec la phase 1 d'amaigrissement.

 

Parlons du petit déjeuner. On le considère un peu à part, car il peut être glucidique tous les jours si on veut, et lipidique de temps en temps ou pas du tout lipidique, ça ne compte pas vraiment comme un vrai "repas". Donc hors petits déjeuners, qui sont librement glucidiques ou lipidiques, on essaye d'équilibrer les repas hebdomadaires comme suit : 4 à 7 repas glucidiques, donc 7 à 10 repas lipidiques. Et je reviens donc sur les petits déjeuners :

 

Ils répondent aux même exigences que les déjeuners et dîners, à savoir :

- Avec les aliments ayant un index glycémique de 0 à 35, on peut manger des graisses >>> repas "gras" ou lipidique.

- Avec des aliments ayant un index glycémique de 35 à 50 (0 à 35 autorisés aussi), on ne mange pas de graisses >>> repas "glucidique".

- Pas d'aliments ayant un index supérieur à 50 (du moins dans un premier temps).

 

Ce qui donnera, par exemple, pour un petit déjeuner glucidique classique (pour ma part je n'en fais que de ceux-là) :

une orange, puis un thé léger au lait de soja (sans sucre ni édulcorants, toujours), avec des tartines craquantes type pain des fleurs (index bas) couvertes de compote ou de confiture 100% fruits. Le tout à volonté, bien entendu ! Ca, c'est mon petit déjeuner perso habituel. Rien n'empêche d'y mettre par exemple du pain intégral ou complet, du muesli sans sucre, des fruits secs (pas tous ! éviter les dattes par exemple), un jus de fruit frais et/ou un yaourt nature.

 

Pour un petit déjeuner lipidique, on peut par exemple commencer de la même façon, avec une orange (ou tout autre fruit qui ne soit pas banane, ni fruits en boîte au sirop ni fruits à coque), puis ajouter un oeuf (coque, plat, poché, brouillé, comme on veut), du jambon, du fromage, une salade composée (uniquement avec des aliments à index très bas, bien entendu, genre concombre-tomate-champignon-oignons). Et pourquoi pas aussi du saumon, des sardines, du hareng, etc.

 

On peut aussi envisager un petit déjeuner entièrement composé de fruits avec un laitage par exemple (yaourt ordinaire ou fromage blanc à 0%).

 

Il vaut mieux privilégier de faire plus souvent des petits déjeuners glucidiques que lipidiques, en phase d'amaigrissement comme en phase de stabilisation.

Après, concernant les autres repas, chacun s'adapte à la fois en fonction de ses goûts, et en s'observant. Certains seront plus à l'aise et perdront mieux leur lest en faisant les repas glucidiques le soir, d'autres en les faisant le midi, certains prendront le rythme de faire 7 repas glucidiques par semaine, pour ma part je sais que ça me réussit mieux de n'en faire que 4 ou 5. Là, c'est vraiment à chacun de s'observer lui-même et de faire en conséquence =^.^=

Repost 0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 17:00

Finalement, au lieu de vous parler tout de suite des écarts, je vais vous donner un autre exemple standard de période d'amaigrissement.

 

Encore une fois, avant de commencer, un rappel de la base :

- Avec les aliments ayant un index glycémique de 0 à 35, on peut manger des graisses >>> repas "gras" ou lipidique.

- Avec des aliments ayant un index glycémique de 35 à 50 (0 à 35 autorisés aussi), on ne mange pas de graisses >>> repas "glucidique".

- Pas d'aliments ayant un index supérieur à 50 (du moins dans un premier temps).

 

Donc aujourd'hui, le 2ème cas, un repas glucidique. Donc des aliments avec un index glycémique jusqu'à 50, et pas de graisses (sauf éventuellement un peu d'huile d'olive ou une graisse de poisson saine, en très petites quantités).Voici un exemple "presque dans le moule" (en réalité, pas tout à fait "gourrou" comme on dit chez nous...) :

miam_2011_02_montignac_exemple3.jpg


*Entrée* : salade restes de carottes rapées grossièrement + riz blanc + concombre en petits dés, le tout avec une sauce soja additionnée de citron. loupe1 Aïe ! Là, il y a théoriquement un écart, puisque le riz long en question était blanc (index 60, même en faisant baisser grâce au fait de le manger froid, ça n'entre pas dans les cases normalement...), les autres ingrédients sont nickels en revanche, et même avec des index très bas qui permettent d'avoir quand même, sur ce plat, un index moyen intéressant, ça équilibre. Le tout avec une sauce légère sans la moindre matière grasse. 

 

*2ème entrée* : soupe, reste de la veille, feuilles de blettes, verts de poireaux et courgettes. Un peu de sel, de l'eau, et rien d'autre. loupe1 Ca c'est une soupe neutre qui pourrait aller avec tout type de repas (d'ailleurs la veille, elle accompagnait un repas lipidique) : ingrédients à index très bas, pas la moindre matière grasse, une soupe très épaisse qui ne cale pas qu'avec de l'eau. Dedasn, on peut ajouter des croûtons maison (complets ou intégraux, frottés d'ail si on veut mais pas frits), il vaut mieux éviter ceux du commerce qui, en plus d'être blancs, sont généralement allègrement imbibés de gras.

 

*Plat* : Spaghettis semi-complets avec une sauce tomate sans graisse. loupe1 Spaghettis al dente, car la cuisson trop longue modifie leur index glycémique. Les spaghettis sont les pâtes idéales parce qu'elles sont pastifiées et fines, et on peut vraiment les faire très peu cuire. Avec, une sauce sans matière grasse, et roulez ! On est en plein dedans !

 

*dessert1* : faisselle avec un peu de confiture. loupe1 Deuxième ouille de ce repas. La faisselle contient 6% de matière grasse, alors je me l'accorde bien qu'en théorie c'est bof-bof (on la met plutôt dans un repas lipidique, le fait qu'elle soit bien égouttée aidant à faire baisser son index, puisque c'est surtout le petit lait qui induit une réaction insulinique rapide, et que là on l'élimine). Mais la confiture, non, non et non !! Index 65 ! Ou alors prenez une confiture 100% fruits (bien meilleure d'ailleurs, mais plus chère, rayon diététique), ce qui n'était pas le cas ici. Habituellement, en fin de ce genre de repas, je prends plutôt un yaourt avec de la compote (ce qui est nickel), mais je n'avais plus de compote et une envie de faisselle... Alors tant pis pour cette fois ! J'ai joué sur le reste du repas et sur une portion riquiqui pour ne pas trop faire grimper la résultante glycémique générale du repas. 

 

*dessert2* : pruneaux et abricots secs, avec une verveine. loupe1 Comme la déca du midi, la verveine est sans sucre ni édulcorants. Les fruits secs, non confits, sans sucre ajoutés, parfait aussi, puisque leurs index sont de 40 et 35 (et j'en ai mangé bien plus que sur la photo !) et qu'ils ne contiennent pas la moindre trace de matière grasse =^.^=   

 

 

Au final, donc, malgré de petits arrangements avec le principe (arrangements qu'il faut quand même éviter autant que possible !), le repas reste "dans le cadre" puisque bien peu glycémiant, sans matière grasse (hormis un tout petit peu dans la faisselle à 6%, ce qui est dérisoire au total). On pourrait aussi accompagner ce repas, par exemple, d'une tranche de pain intégral.

 

Repost 0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 13:51

Comme vous étiez plusieurs intéressées pour mieux comprendre le principe, suite à cet indigeste article fleuve (clic), voici pour commencer un exemple de repas lipidique ordinaire de phase d'amaigrissement.

 

Avant de commencer, un rappel de la base :

- Avec les aliments ayant un index glycémique de 0 à 35, on peut manger des graisses >>> repas "gras" ou lipidique.

- Avec des aliments ayant un index glycémique de 35 à 50, on ne mange pas de graisses >>> repas "glucidique".

- Pas d'aliments ayant un index supérieur à 50 (du moins dans un premier temps).

 

Donc là, nous allons nous situer dans la première configuration avec un repas "gras" ou lipidique simple, archi-classique. Le fait queje l'appelle, moi, "gras", ne signifie pas qu'il doive ne contenir que des graisses, mais qu'il peut en contenir. En revanche, aucun glucide propre à faire bondir la courbe de glycémie (ce qui aurait comme conséquence de faire stocker les graisses présentes, alors que là, le corps se contentera de prendre ce dont il a besoin et rejeter le reste). Le tout à volonté, bien entendu, le but c'est quand même de ne plus avoir faim en sortant de table et de tenir jusqu'au repas du soir (ou, au minimum, jusqu'à une collation-goûter neutre dans l'après-midi) !

 

miam_2011_02_montignac_exemple2.jpg

*Entrée* : salade de carottes râpées gros + endive + oignon rouge + dés d'emmental avec de la vinaigrette maison (vinaigre de vin, huile d'olive, ail pressé, oignon pressé, herbes de Provence, sel, une pointe de moutarde). Donc si on y regarde de près loupe1.gif on a : uniquement des index <30 ou =30 et quelques graisses (emmental, huile d'olive), plein de fibres qui vont en plus allonger la courbe de glycémie (d'où, en plus du repos du pancréas, retour retardé de la sensation de faim et meilleure forme pendant la digestion). Pour ceux qui ne rafolent pas des salades composées : ça n'a rien de fade, et la vinaigrette n'est pas limitée.

 

*Plat* : cardes de blettes cuites à l'étouffée dans une boîte de tomates nature, avec herbes de Provence et sel, le tout couvert de parmesan râpé dans l'assiette. loupe1 hormis le parmesan (facultatif !), voici un plat qui pourrait aller dans tout type de repas : que des index bas, des fibres et pas de graisse (à part le parmesan, je me répète). J'appelle ça un plat "neutre". Pour les viandards, on peut y ajouter de la viande maigre ou grasse, grillée ou même cuite au beurre, sans glucide (pas d'escalope panée par exemple) ou des oeufs (je pensais en faire au plat avec, mais... j'ai oublié !!!).

 

*Dessert* : 3 morceaux de fromages (bûchette de chèvre, reblochon & camembert) avec de la salade verte, par bouchées emmaillottées dans la salade, mmmm =^.^= loupe1 là on est en plein dans le "repas gras" : le fromage, c'est rien que des graisses, et pas des sympas ! Mais vu le repas qui a précédé, je peux me le permettre sereinement, surtout que c'est avec des fibres (la salade) et sans graisses ajoutées (pas de vinaigrette par exemple). Précision : ce sont des morceaux de fromages de taille tout à fait normale pour un ogre et pas des fromages allégés.

 

*fin de repas* : décaféiné nature avec quelques amandes et noisettes et un carré de chocolat à 85%. loupe1 Là encore, des graisses (chocolat très noir, fruits à coque) saines, sans sucre ni glucides d'aucune sorte et sans édulcorants (c'est important avec le café ou même ailleurs, les édulcorants ont tous des effets néfastes à terme sur le pancréas, c'est un vrai faux-ami des régimes -en plus, bien entendu, d'être un neurotoxique avéré dans le cas de l'aspartame-E951...).


De l'eau (plate et gazeuse) à partir uniquement du milieu du repas. Pour 3 raisons : d'abord pour ne pas tromper l'estomac sur son remplissage. Boire beaucoup à table ou avant, c'est accélérer la sensation de satiété, mais de manière très fugace. Résultat : le risque est plus grand d'avoir faim plus tôt et de craquer pour le premier n'importe quoi qui traîne à grignoter. Ensuite, parce qu'on apporte déjà à manger dans l'estomac, pas la peine d'entretenir sa distension avec des liquides... Enfin, on absorbe mieux les nutriments des aliments qui ne sont pas "noyés" dès le début du repas, un peu comme s'ils étaient "concentrés". Résultat : on réduit notablement le risque de carences (et ça j'ai expérimenté l'utilité, au-delà du simple "pas de carence", lors d'une hémorragie où les médecins avaient été très étonnés, vu le sang perdu, que je ne sois pas en carence sévère... je partais de très haut !) et on a une meilleure forme générale.

Un verre de vin (rouge ou blanc, mais pas de bière ni de cidre, etc.) n'est pas exclu non plus =^.^=

 

Bien entendu, rien de plus, surtout pas de pain ni de jus de fruit avec ce type de repas, aucune grignote annexe, on se cale parce que tout est à volonté (en gardant une certaine cohérence générale : on ne mange pas 2 râpures de carotte avec 3 petits morceaux de blette et une demi-feuille de salade pour un reblochon entier et une tablette de chocolat...). Parfois je termine de genre de repas avec une clémentine ou une poire, mais je n'avais vraiment plus faim, limite sensation d'être gavée.

 

 

 

Prochain article sur le sujet : un repas lipidique (même type, donc) avec un écart (hier, c'était la Chandeleur...) et sa compensation.

Repost 0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 10:07

Aujourd'hui, c'est la fin du temps de Noël... Demain, on défera les crèches, mais aujourd'hui, on mange des crèpes, comme tout le monde !

CrepeParty2.jpg

Bonne Chandeleur à tous !

 

Ma recette de crèpes préférée :

par morfale goinfre euh... personne ! c'est ça : par personne ! :

100 g de farine + 2 oeufs + 1/4 de litre de lait + un peu d'huile + une mini-pincée de sel. Pour des crèpes sucrées, on ajoute du sucre à convenance =^.^= Simplissime et délicieux !

Repost 0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 09:59

 

Eh oui ! La 28ème couche (au moins) au sujet des "gens d'ici"... Ce matin, j'appelle la bibliothèque de Bayeux.  Là-bas, j'ai toujours eu à faire, chez les adultes (aux livres et aux CD) avec des gens charmants, aimables, aucun souci. En revanche, je n'en dirais pas autant de la responsable jeunesse qui est particulièrment désagréable et incorrecte (y compris avec les enfants), en plus d'être pathétiquement ridicule quand elle entre dans une espèce de transe mondaine bas de gamme dès qu'il se tient un évènement mondialement renommé comme un spectacle de marionnettes locales ou une dédicace.

Bref, ce matin, je téléphone pour une tout autre raison. Un répondeur décroche. "Vous pouvez laisser votre message"... Bonjour ? Vous êtes bien à la bibliothèque ? Nous sommes ouverts le... ? Non, rien de tout ça, faut pas déconner, on est dans le Bessin quand même !!! Même un "bonjour" sur un répondeur ça leur arracherait un bras !

Aaaah misère... Je ne me sens même plus la force d'en avoir marre, c'est pffff...

 

 

 

Commentaires

Tiens donc ? On a la même là où je travaille - section jeunesse également ! Elle privilégie les parents "chics" au détriment de tous les enfants et ne cède en rien à Sarah Bernhardt dans le registre du mélodrame...

Par contre, mon expérience professionnelle me fait dire que ce n'est peut-être pas la bibliothèque qui enregistre son message d'accueil (notre répondeur a presque la même voix que la nana qui annonce les trains à la sncf !)

Commentaire n°1 posté par Iza il y a 4 jours à 10h40


Finalement, j'ai insisté en appelant un autre numéro pour la même médiathèque. Là, je suis tombée sur un message qu'ils n'enregistrent peut-être pas eux-mêmes, avec une redirection vers les différents postes (si vous voulez le secteur jeunesse, tapez 1, etc.). Mais vraiment, à mon 1er appel ce matin, vu le ton sec, je ne pense pas que qui que ce soit en dehors du Bessin aurait eu l'idée de faire un truc aussi infect et malpoli, et jamais vu une entreprise dont c'est le métier faire un boulot aussi pourri ! lol

Réponse de Plouf_le_loup il y a 4 jours à 11h00

 

Dans le même genre, tu veux un exemple de "lettre de rappel" pour des documents en retard ?

"Bonjour

Sauf erreur de notre part, veuillez rapporter les documents ci-dessous, en retard".

Point. C'est tout. Merci mon chien ! Ah, je me rappelle l'époque où nous envoyions des lettres de rappel manuscrites et personnalisées...

Commentaire n°2 posté par Iza il y a 4 jours à 11h22



Argh !

Il y a quelques années (euh... 12 !), je bossais dans un conservatoire municipal, et justement, peu de temps après ma prise de poste, j'envoie la lettre standard de retard de paiement qu'on m'avait donnée à un parent. Il l'a tellement appréciée qu'il est revenu m'en parler en me menaçant d'une carabine !... En toute fin d'année scolaire, après mon congé maternité, il est venu platement s'excuser, il était tellement furieux ce jour-là qu'il n'avait alors même pas remarqué que j'étais enceinte !...Entre temps, moi, j'avais soigneusement évité le bonhomme (qui en plus était flic !) et changé d'autorité les termes de la lettre standard de rappel, en me foutant bien que ça ait été ou pas dans mes prérogatives. Faut pas que déconner...

Réponse de Plouf_le_loup il y a 4 jours à 16h13

 

Les gens du Bessin sont-ils si désagréables ? Ou est-ce le cas de l'ensemble de la Normandie ? A vous lire, c'est l'impression que l'on a .

Commentaire n°3 posté par Francoise il y a 4 jours à 11h24



Oui, les gens du Bessin sont si désagréables. Il y a bien entendu quelques exceptions, mais rares, à l'inverse de ce que j'ai connu partout ailleurs.

Et non ça n'est pas du tout le cas de toute la Normandie, quand a-t-on l'impression que je dis que ça concerne toute la Normandie, j'ai l'impression de rabâcher que non, même en s'éloignant de 10 km du Bessin, ça n'a plus rien à voir !

Enfin c'est quand même fou : j'habite ici depuis 5 ans, la majorité de mes voisins ne me répondent toujours pas quand je dis bonjour (je suis un brin entêtée, je dis encore bonjour), on ne s'est fait aucun pote dans le coin hormis des voisins en biais assez sympa (m'enfin pas au point de se faire des soirées ensemble ou trucs du genre), en revanche, je m'en suis fait sur Hérouville (près de Caen), Mondeville, sur Cherbourg, et dans d'autres coins de Normandie... Y'a quand même un bug.

Réponse de Plouf_le_loup il y a 4 jours à 16h17

 

Non, ce n'est pas l'ensemble de la Normandie !

Ici dans l'Orne, à Flers, ou dans les environs immédiats, nous avons été très bien accueillis et je me suis fait des amies comme jamais je n'en ai eu auparavant.

Même les gens de flers disent que le Bessin, c'est particulier.

Commentaire n°4 posté par Mamikiki il y a 4 jours à 11h49


L'avantage de ce type de message, c'est qu'il est court, tu n'as pas besoin d'écouter 30 secondes avant de laisser le tien ... (ben quoi, la "positive attitude", non ???)

Commentaire n°5 posté par Nadine il y a 4 jours à 12h29

 

Ah oui tu as raison, je n'avais pas vu ça sous cet angle ! Je vais y réfléchir la prochaine fois qu'un commerçant ne me réponds pas quand je salue en entrant dans son magasin (c'est peu fréquent mais pas si rare qu'on pourrait le croire), peut-être qu'il est pressé, en fait...

Réponse de Plouf_le_loup il y a 4 jours à 16h19

 

En résumé, dans le Bessin ils nous bassinent avec leur C***rie à la mord moi le zob.

Quand on est même pas capable du minimum syndical niveau politesse, ça crain grave

Bises

Commentaire n°6 posté par Catherine il y a 4 jours à 13h02


"No pain, no gain"... :-( Beuh... Chuis pas gentille... Pas de chips sans pommes de terre... Pas de chandeleur sans farine = pas de noël = pas d' Eglise = la faim, la famine et Moi... Bah, j' espere pour toi que l' année sera plus zentille envers que ces personnes...

 

Biz !

Commentaire n°7 posté par @robase hier à 16h53

 

mots-clés : made in Normandie

Repost 0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 08:15

Le kesss de cette semaine était ici (clic). Pour mémoire, c'était ceci :

mystere 2011 01 30

BRAVO aux yeux de lynx ! NZ a été la première à trouver très rapidement, suivie de près par Zazimuth (clic), qui n'a pourtant pas triché... Car le kesss venait de chez elle ! Il s'agissait de cette feuille de papier recyclé maison :

mystere_2011_01_30_reponse.JPG

Il faisait partie d'un superbe et dodu envoi surprise de voeux reçu la semaine dernière :

2011_01_29_kdo.jpg

Ses papiers recyclés me fascinent, elle maîtrise cette technique de manière remarquable et sait y mettre une pointe d'originalité que j'adore !

Merci encore beaucoup Zazimuth ! =^.^=

Repost 0

Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n