Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 08:37

 

Hier, MissPapillon a rué dans les brancards. Elle a tout envoyé voler, claqué les choses, tapé des pieds, crié, pleuré, reproché. Le problème ? L'instruction. Elle refuse tout en bloc, et j'en ai pris pour mon grade, ouille.

 

En 3 ans, j'ai l'impression d'avoir à peu près tout essayé :

♦ en matière de supports (jeux tout faits ou maison voire parfois inventés, cours classiques, CNED, manuels papier, sites internet, vidéo, lapbooks, CDroms, livres en plus -romans,Copain des bois, etc.-, fiches à remplir, cahiers de vacances, etc., et même un peu de Montessori, même si je manque de qualification),

côté organisation aussi (en fonction du temps, en fonction des séquences, work box, avoir un emploi du temps au mur, faire des jours "français" d'autres "maths", faire des rotations systématiques, alterner distractions et travaux formels, etc.),

sur la mise en pratique également (lui faire un cours magistral, simplement l'accompagner, être là et dispo sans intervenir si elle ne demande pas, faire le cours en faisant des travaux manuels ou en se promenant, la laisser se débrouiller 100% en autonomie et choisir ses supports, etc.),

au niveau de son rythme à elle (parfois je la fais lever vers 8h30 parfois non en fonction de son besoin de sommeil, on a essayé de travailler le matin, l'après-midi, etc.),

en vain ou presque. Je n'ai plus d'idées (et pas vraiment envie de continuer à me jeter dans un mur).

 

Alors oui elle a progressé, puisqu'elle a arrêté l'école avec un niveau début de CE1 fin 2007 et qu'elle a désormais un niveau environ début de 6ème. Ok. Mais faire cours dans les soupirs d'exaspération, les réflexions sur à quel point c'est chiant, l'instruire contre son gré, quel que soit le sujet (par exemple elle est passionnée par les insectes, mais en fait, elle n'est intéressée que par des vidéos, si jamais je suggère de préparer un lapbook ou de regarder un livre -même sympa- pour avoir un support pour d'autres disciplines, ben ça part en vrille, elle vient les épaules basses et les pieds à la traîne en râlant comme une ado qu'on traîne à une expo soporifique, elle n'écoute pas, fais semblant de lire et ne retient rien, même pas à très court terme, c'est-à-dire immédiatement), encaisser qu'elle ne supporte pas qu'on lui apprenne et/ou montre quelque chose mais proteste et accuse quand on la laisse être plus autodidacte, etc., ben moi j'en ai marre. Surtout quand, comme hier, j'entends des choses comme "tu ne tiens pas compte de mon avis", alors que ça fait des années que j'essaie d'avoir son avis justement et que je me fais vertement envoyer bouler, et que je suis donc contrainte de sans cesse deviner ce qui lui plaît et ce qui lui plaît moins (en réalité, ce qui lui déplaît et ce qui est insupportable).

 

Spontanément, j'ai tendance à me dire "faut que je trouve une autre façon de faire qui lui convienne", à me dire que je suis vraiment nulle, les autres parents IEF parlent d'enfants demandeurs, d'enfants curieux, qui comprennent vite et bien, qui ont envie, et moi je suis incapable de suciter un peu d'intérêt, je m'y prends comme un manche quoi que je fasse (c'est forcément moi qui suis wonder chiante, se dit ma voix intérieure, puisque "ça marche pô"), et depuis 3 ans, je me remets en question, je cherche, je tatônne, j'ai la perpétuelle impression de débuter ou re-débuter après un échec, et un autre, et un autre, et c'est assez pénible. Même si objectivement, je suis bien consciente que j'en fais plus et que je me donne beaucoup plus de mal que probablement l'immense majorité des parents, même en IEF, et que beaucoup d'enfants seraient peut-être ravis d'être instruits avec ce qui est dans mes cordes.

 

Sauf qu'hier, un élément nouveau est venu s'installer là-dedans. Elle s'est comportée comme si elle voulait absolument pouvoir se plaindre, se poser comme ma victime. Le travail que je lui avais prévu (7 séances d'environ 10-15 minutes maximum si elle trainaît, à faire sur la journée comme elle le voulait, qui alternaient jeux, travaux formels et cahiers ludiques, j'ai pas l'impression que ça soit le bagne, même pas 2h de boulot 4 jours par semaine, merde alors !!))lui semblait insurmontable, elle disait avoir peur de ne pas avoir fini à l'heure de partir à l'entraînement à 16h (il était 10h et elle en avait presque fait la moitié). Je l'ai donc rassurée, et assurée qu'elle pouvait jouer un peu avec sa balance Roberval puisqu'elle en avait envie (on venait de travailler avec). Elle s'est entêtée "non, sinon on sera en retard". Donc je lui dis de travailler la suite et d'y revenir plus tard si elle craint le retard, elle prend son cahier, le claque sur la table, râle, proteste, donc je lui dis de prendre la balance maintenant, qu'elle aura bien le temps si le cahier la barbe à ce point, re- "mais on va être en retard" - "Alors on décalera ce que tu n'auras pas fait" - "Oui c'est ça, et après je devrai travailler le week end !" (note : il n'est jamaisarrivé qu'on l'oblige à bosser le week end !!)- "Non, tu ne travailleras pas le week end" - "alors on prendra du retard et on sera pas dans les temps en fin d'année, et, et et..." Elle a trouvé tous les prétextes imaginables pour exprimer son sentiment de persécution. J'ai eu beau lui expiquer que c'était MON affaire de régler l'organisation, que plusieurs sujets que j'avais prévus sur 4 ou 5 séances cette semaine ou la semaine prochaine pouvaient se faire sur 3 pas plus longues, que c'était bien qu'elle joue et expérimente la balance si elle en avait envie, que ça n'avait pas d'importance qu'on soit "en retard" ou "en avance" vu son niveau, etc., elle a continué à ne pas tenir compte de ce que je disais et à jouer la victime...

 

Alors autant dire que je ne compte pas continuer à me trouer le cul, puisque manifestement c'est plié d'avance. Au moins pour l'instant, je jette l'éponge, je déclare forfait, je passe mon tour.

Fini le pays des BIsounours où j'espérais que l'IEF serait "faire ensemble", "être ensemble", chercher ensembledes façons de faire, se réjouir des sujets chouettes (mais y en a-t-il pour elle ? Moi j'apprécie plein de choses, mais elle... rien ! Et je n'arrive pas à lui comuniquer le plaisir d'apprendre... Même le dessin qu'elle adore par ailleurs la barbe dans ce contexte... Même les digressions permanentes de monsieur Plouf -qui est extrêmement cultivé- dans la vie quotidienne la rasent...). Fini surtout l'illusion que j'avais de la bonne volonté de la miss. J'ai mis le temps, mais y'a eu comme une prise de conscience...

 

Du coup, j'ai la nette impression d'avoir une banderolle clignotante sur le front avec marqué "bécasse", mais au moins je vais avoir le temps de rattraper mon retard de photos-du-jour PDT_nail.gif dès que sera passé l'entretien avec la vérificatrice des comptes de sociétés et raccompagné ma mère chez elle...

 

 

mots-clés : cogitations, MissPapillon, IEF

 

Commentaires

J'ai l'impression que tu décris l'une de mes filles.....

Commentaire n°1 posté par maman de la mogne le 26/10/2010 à 10h56


ah ça me fait super plaisir de lire ça !!  Pas pour toi ni ta fille, bien entendu, je sais que c'est dur pour le moral parfois, mais très égoïstement ça me réjouis un peu.

Vu ce que je lis sur ton blog, je n'ai aucun doute que le souci ne vient pas de tout ce que tu proposes, qui est pour moi une source d'inspiration chaque fois !

Bon, alors vraiment, il y aurait des enfants réflractaires ?... :( Mince :(

Alors je vous souhaite et je nous souhaite que ça s'arrange, qu'il souffle un vent de prise de conscience et de plaisir ! (comment ça je suis revenue au pays des Bisounours ?! Et alors ? Il y fait si bon vivre...) =^.^=

Réponse de Plouf_le_loup le 27/10/2010 à 07h22

 

Voilà une petite demoiselle bien chanceuse que tout soit centré sur elle (supports, horaires, méthodes ...) mais qui ne met pas de bonne volonté en retour !!! Peut-être qu'une "menace" de retour en classe puisque -d'après elle- l'enseignement de maman n'est pas à la hauteur lui remettrait les idées en place ?

Je comprends ton découragement, autant d'efforts pour si peu d'enthousiasme, nous autres enseignants, quand ça nous arrive on se dit que sur 25 élèves, on peut au moins en intéresser quelques-uns ... et qu'au moins on a un salaire qui justifie nos efforts, même vains !

Commentaire n°2 posté par Nadine le 26/10/2010 à 13h57

 

Merci Nadine =^.^=

La menace de l'école, en fait, c'est pas efficace du tout. D'abord parce qu'elle sait qu'on ne le fera pas. Ensuite parce que même quand elle a pensé que ça arriverait peut-être, même si maintenant ça ne la paralyse plus (et ne l'empêche plus de dormir), elle se reprend... maxi 2 jours. Après, elle oublie et c'est l'ennui qui submerge tout...

Réponse de Plouf_le_loup le 27/10/2010 à 07h25


Le plus dur dans le vie, c'est d'élever des enfants (qui a dit ça? Freud je crois...).

Commentaire n°3 posté par Emmanuelle le 26/10/2010 à 14h10

 

Ah Freud, c'est un peu comme Confutius : il a dit beaucoup de choses, on lui en prête encore plus, et on y comprend ce qu'on a envie d'y voir !

Je suis loin de croire que le plus dur dans la vie est d'élever des enfants. J'ai beau en avoir marre, je suis encore loin de ça, ça me laisse de la marge ! (et même ça me revigore dis donc !) merci =^.^=

Réponse de Plouf_le_loup le 27/10/2010 à 07h27

 

Elle a quel âge déjà ?

En tout cas, vu tout ce que tu as tenté, je ne pense pas que le problème vienne de toi...

Commentaire n°4 posté par zazimuth le 26/10/2010 à 19h07

 

Merci Véro =^.^=

Elle a 10 ans, et est fragile comme une grande puce encombrée par son surdouement (THQI>150) et la sensibilité qui va avec, et son absence d'envie de grandir :-(

Réponse de Plouf_le_loup le 27/10/2010 à 07h31


Ben comme qui dirait, je suis moi-même un peu énervée en ce moment (vu qu'internet ne fonctionne que quelques minutes par jour en ce moment ! Les joies de la campagne, on dit...).

Mais là, si tu veux mon avis, y'a des claqes qui se perdent!!!

T'es extra, toi! Même moi, je n'en fais pas autant... Et pourtant, je bosse pour trouver des supports. mais je leur dis: "si tu ne choisis pas ce que tu feras plus tard, les autres le feront pour toi et ça, c'est pas terrible, crois-moi!".

Mais je ne m'en suis jamais pris plein la gu...comme toi. Je finis par me dire que tu est trop gentille, peut-être??????

Ici, on en a une comme ça mais je crois qu'elle sait exactement où elle peut aller et la barre à ne pas franchir pour devenir vraiement exaspérante. moi, elle m'amuse, elle a un côté très "cool" mais tant que ça suit (scolairement parlant), je ne m'en fais pas trop...

C'est marrant, ta fille est un peu comme le lapin d'Alice au pays des merveilles. D'où lui vient cette lubie de ne pas vouloir être en retard?

Bon courage

ValérieJ

Commentaire n°5 posté par LaMaman le 26/10/2010 à 20h41

 

Rhâ l'internet en vrille !! Aaaaaaah c'est terrible, je compatis !!

Pour les baffes, je préfère qu'elles continuent à se perdre, on en a beaucoup trop données, ça n'avance à rien pour personne :-( Et puis bon, elle souffre déjà je pense...

 Je crois que personne ne m'avait jamais dit que j'étais trop gentille, et il m'est avis que ça n'est venu à l'idée de personne avant toi  bon, le raisonnable "peut-être" va me faire réfléchir à cette hypothèse...

Et pour la lubie d ene pas être en retard, c'est un leitmotiv de monsieur Plouf, quasi un harcèlement constant qu'il fait subir à SuperKrapou (qui a 2 ans d'avance par rapport à sa classe d'âge...). J'ai beau essayer de m'ériger contre, c'est une sorte d'obsession, en tout et pour tout. Difficile de tenir les enfants à l'écart dans ces cas-là :-S

  Réponse de Plouf_le_loup le 27/10/2010 à 07h36


Pas terrible toutes ces fautes de frappe mais je dois faire vite, très vite avant qu'Internet ne s'envole... Désolée, je n'ai même pas le temps de me relire!

Bon je m'en vais, je sens que je vais me faire jeter du net!!!!

ValérieJ

Commentaire n°6 posté par LaMaman le 26/10/2010 à 20h45


Tu as raison; en fait, nos enfants sont les rares à ne jamais avoir reçu la moindre fessée, claque, baffe, appelle ça comme tu veux!

Ils ne savent pas ce que c'est et ils n'en auraient pas besoin parce qu'il sont ...gentils: ça c'est quelque chose qu'ils tiennent tous de LePapa et ça me facilite grandement le travail, je dois dire...

Chez nous, non plus, la menace de retour à l'école n'a jamais fonctionné parce que comme les tiens ils savent que nous ne le ferons pas et que quand on pique une petite colère, c'est qu'on ferait mieux d'aller prendre l'air et de se camler, nous!

Bonne journée

ValérieJ

Commentaire n°7 posté par LaMaman le 27/10/2010 à 07h55

 

Suis fan de ta dernière phrase, Valérie ! "quand on pique une petite colère, c'est qu'on ferait mieux d'aller prendre l'air et de se calmer, nous!" C'est tellement vrai 95% du temps ! Sur les 5% qui restent, la colère en réponse était peut-être la seule possible pour débloquer un truc où les enfants ont réellement abusé... Mais est-ce que exagérer, aller trop loin, justifie pour autant la colère en réponse ?... J'ai tendance à penser que oui parfois.

(bon, cela dit, y'a chez nous bien des fois où les regards extérieurs ne comprennent pas qu'on ne se mette pas en colère, justement, vu le comportement agressif et provocateur du grand surtout...)

Réponse de Plouf_le_loup le 28/10/2010 à 08h53


Si cela peut te rassurer, j'ai des élèves comme cela, qui sont bien plus jeunes et qui sont en école mais qui n'ont aucun intérêt à part dans leur cas se balader en classe et faire semblant de tirer sur tout le monde :-( Et pourtant on essaye vraiment comme toi de faire de la personnalisation. Ma boss qui a 28 ans d'expérience a fini par dire à l'un d'entre eux quelque chose qui a fait beaucoup de sens pour moi (et qui incidemment a fonctionné avec ce petit garçon): "tu peux renoncer à une activité ("opt out" en version originale) mais tu ne peux pas renoncer à l'éducation, et travailler la lecture, l'écriture et les nombres (ils sont à l'âge de cet apprentissage) en fait partie. Mon travail, c'est de faire en sorte que tu ne renonces pas à l'éducation. Mais tu peux renoncer à une activité en particulier." Le petit garçon a de lui-même trouvé un équilibre, avec un peu d'aide au début entre les "want to do" (dans son cas dessiner parce qu'il pourrait faire cela toute la journée sans problème, et cuisiner) et les "need to do" (pour ne pas opt out de l'éducation, dans son cas, un peu de maths, un peu de lecture, d'autres activités artistiques etc). On avait juste à lui pointer les autres activités (en gros, on lui montrait tout ce qu'il pouvait faire autre que le le dessin) et il choisissait de lui-même. Peut-être que c'est une piste à explorer pour ta puce (qui est je te l'accorde bien plus grande et donc je ne sais pas si ce genre de discours lui parlera autant qu'il a parlé à ce garçon).

Commentaire n°8 posté par NZ le 27/10/2010 à 09h53

 

Merci infiniment NZ ! Ca c'est une vraie de vraie piste ! C'est surprenant pour moi que ce genre de problème se soit posé dans une école Montessori, je suis vraiment plus naïve que je crois parfois...

En fait, j'ai déjà tenu des discours approchant à MissPapillon, mais pas tout à fait de cette manière (plus sous l'angle de la contrainte, donc un peu moi même en me posant en victime de l'obligation, ce qui est une énorme erreur, je le savais en plus, mais ne voyais pas comment la contourner), alors ça vaut certainement la peine d'essayer. De toute façon, y'a rien à perdre vu où on en est...

Réponse de Plouf_le_loup le 28/10/2010 à 08h49


Wouah que dire? Je vous souhaite que cela s'arrange, je ne vis pas votre situation à toutes les deux mais j'imagine à quel point cela peut être frustant/décourageant/énervant/déstabilisant *câlins par miyiers*

Commentaire n°9 posté par Do le 27/10/2010 à 13h02

 

merci Do =^.^= Frustrant et décourageant oui (énervant et déstabilisant, je le garde pluôt pour le SuperKrapou ! lol). Mais je prends quand même les câlins par miyiers

On a chacun ses soucis, hein... Quand je vois tes problèmes de dos, je me dis que vraiment nous on râle pour pas grand chose parfois, juste des petits Murphy isolés...

Réponse de Plouf_le_loup le 28/10/2010 à 08h55


Sacré caractère ta miss... Penses-tu que son désir de ne pas grandir puisse influer sur son refus d'apprendre ?

Désolée de ne pas avoir de recettes miracles à te proposer...

Commentaire n°10 posté par lysalys le 27/10/2010 à 19h22

 

Je ne sais pas. Son désir de ne plus grandir commence doucement à s'estomper, je crois qu'elle a pris conscience de certaines choses.
Peut-être qu'elle a juste du mal à accepter ce type de contrainte... Je sais pas d'où ça vient, je suppute, je tatônne, j'hypothèse, mais rien ne me convainc.

Réponse de Plouf_le_loup le 28/10/2010 à 08h57


Tu sais Plouf, être dans une école Montessori n'est pas une baguette magique qui résoud tout ;-) Nous avons les enfants 3 heures par jour la première année et 6h les deux suivantes, 5 jours par semaine, et pas les vacances. Pleins de choses/gens les influencent bien plus que nous en fait ;-) Et les autres enfants de la classe les influencent aussi, puisqu'ils sont à l'âge (avant 6 ans) de l'"absorbent mind" (désolée, je ne connais pas la traduction Française), donc de vrais éponges. Et dans ma classe, certains enfants ont un environnement familiale avec beaucoup de pression pour "apprendre" (en fait, beaucoup de pression pour être enseigné plutôt) et d'autres circonstances qui font que l'alchimie est plus complexe qu'il ne le parait. Et puis on se bat aussi contre les soi-disant "DVD Educatifs" qui ne sont pas éducatifs (Disney entre autre avec les Baby Einstein, je ne sais pas si vous avez ces DVD là en France, a été condamné à retirer la mention éducatif parce que justement les études scientifiques, menées dans de vrais conditions impartiales, ont montré que ces DVD pour les très jeunes enfants avaient des effets complètement contraires. Quand le môme les visionne avant d'arriver à l'école, ben après on rame... Et je te passes l'effet des dessins animés style "Ben 10" sur les moins de 6 ans :-(

Ce qui a fait du sens pour moi dans ce discours, c'est le coté "je suis l'adulte et j'ai plus d'expérience, je sais que l'éducation est nécessaire, et comme je suis "in charge" et que tu as perdu ton entrain/curiosité pour apprendre, c'est mon devoir d'adulte in charge de m'assurer que tu as cette éducation". Parce que pour reprendre les termes de ma boss lorsqu'on en discutait entre adultes, ces enfants à cet instant là ne savent pas ce dont ils ont besoin intrasèquement, et tout comme nous ne les laisserions pas manger et boir n'importe quoi (exemple, de l'alcool, du café, etc etc) sous prétexte qu'ils n'ont pas envie de gouter au reste, nous devons aussi poser la limite de ce qu'ils peuvent refuser de faire, parce qu'ils ont le droit à l'éducation.

Un autre livre très intéressant sur les effets pervers des récompenses etc (bonus et primes chez les adultes dans le monde du travail, bons points et récompenses en tout genres chez les enfants), c'est "Punished by rewards" de Alfie Kohn (mais pas traduit en Français). Il explique comment cela peut conduire `å la perte de la motivation intrasèque chez les enfants et les adultes aussi.

Commentaire n°11 posté par NZ le 28/10/2010 à 09h07

 

Merci NZ =^.^=

Pour ce qui est du côté néfaste des bonus et récompenses, je suis déjà une archi-convaincue, pour moi c'est du bon sens, je n'ai eu aucun livre à lire =^.^= C'est dommage que celui-ci ne soit aps traduit, ça m'aurait bien plu comme sujet de lecture, mais je ne me sens pas capable de lire en anglais sur un sujet pareil...

Pour MissPapillon, je ne sais pas comment l'aborder. J'ai discuté avec elle hier, je ne sais aps si ça portera ses fruits. Il faudra sûrement en parler et en reparler encore. Mais je me sens un peu à bout de motivation.

Réponse de Plouf_le_loup le 29/10/2010 à 07h51


Bon, entre mon esprit qui oscille entre anglais et français et le clavier qwerty sans accent, j'ai assuré sur les fautes de frappe et d'orthographe dans le post précédent! Toutes mes excuses.

Commentaire n°12 posté par NZ le 28/10/2010 à 09h56


Mine de rien, l'histoire de ta puce me tourne un peu dans la tête (je te rassure : il y a d'autres sujets dans celle-ci ). Et puis, ce matin, j'ai pensé à quelque chose qui ne te donnera aucune solution, mais peut-être te permettra de déculpabiliser...

Mi est bloquée : entorse à l'orteil. Interdiction de marcher pendant quelques temps. Deux choses lui permettent de s'y tenir à peu près : la douleur bien sûr et mon expérience ! Trop souvent,je ne peux pas marcher. Trop souvent, mes chevilles sont "en vrac". Peut-être justement à cause de la première fois : celle où le médecin m'a ordonné de rester calme. Manque de chance, j'ai toujours eu un fort caractère et aucune envie d'obéïr si je ne l'avais pas décidé, aucune envie de rester tranquille : j'avais trop à faire. Donc j'ai marché... Et depuis, j'enchaîne les récidives. Penses-tu que la seconde fois, j'ai enfin décidé de rester bien calme? Malgré les menaces ou les mots doux ? Non, bien sûr ! Je voulais tester par moi-même. Je le paye aujourd'hui. Avec le recul, je ne sais pas ce qui m'aurait fait comprendre que c'était pour mon bien... Je crois que j'avais aussi envie de connaître mes limites à moi...

Si ta puce en est là, tu ne pourras donc pas faire beaucoup plus, seulement attendre qu'elle ait décidé...

Commentaire n°13 posté par lysalys le 28/10/2010 à 12h01

 

Lysalys, a fait 3 ans que j'attends qu'elle se décide... Et elle ne peut pas rester sans instruction pendant ce temps. Ca me semble de bon sens de se dire qu'elle n'est pas prête, mais ce fatalisme ne change rien au problème...

 

Pour les chevilles, je sais aussi ce que c'est, j'ai passé 15 ans avec les chevilles douloureuses et enflées suite à quelques tendinites sévères faites à 14 ans en athlétisme, je ne suis jamais restée tranquille, j'ai toujours fait plusieurs km par jour à l'époque. Et la douleur ne m'a jamais vraiment freinée (même pas l'année dernière quand j'avais une entorse, j'ai conduit 4h dès le lendemain, marché, fais des balades avec des amis, etc. suis pas vraiment disciplinée, je le paierai sûrement un jour, plus tard, on verra bien...). La différence, c'est que quand j'ai mal ça n'implique que moi, là MissPapillon envoie clairement un message vers moi aussi, et ça change tout...

Réponse de Plouf_le_loup le 29/10/2010 à 07h58


houlala, ça a l'air bien compliqué à gérer, je n'ai pas tout suivi mais pourquoi tu ne la remets pas à l'école ? Il y a des classes avancées au collège style classe européenne pour les enfants en avance 

Commentaire n°14 posté par Dorsi le 28/10/2010 à 15h52

 

Aaaah si elle n'était que en avance, la question ne se poserait pas, elle n'aurait pas quitté l'école !

Il y a 3 ans, elle a fait une grave phobie scolaire. L'école française n'est adaptée ni à son surdouement, ni à ses difficultés (elle ne saisit pas le temps, par exemple), et rien que l'idée d'être en contact avec les gens de l'EN lui file des insomnies (au sens propre quand il s'agit du contrôle d'instruction annuel, par exemple, que nous ne craignons pourtant pas, nous). Et bon, elle n'est aps du tout prête à retourner en milieu scolaire, même si nous le voulions (ce qui n'est aps le cas), je n'ai pas envie de retenter, elle a déjà plongé trop bas et trop long, et on a déjà beaucoup tenté avec l'école...

Réponse de Plouf_le_loup le 29/10/2010 à 08h24


Je découvre votre blog, aussi il faudra que je lise davantage de choses sur vos expériences précédentes, mais je suis un peu scotchée par cette note. Votre petite a du caractère et semble savoir vous mener par le bout du nez. Voyant qu'elle est THQI, je comprends mieux pourquoi ! Ca me ramène des années en arrière. Nous avons essayé plein de choses avec nos enfants, hormis la déscolarisation. Avec notre fille, la scolarité s'est à peu près bien passée, mais notre fils a toujours souffert d'un ennui profond, même avec un an d'avance. Cinq ans d'école Montessori ont permis de limiter les dégâts, mais nous avons toujours eu le sentiment qu'il restait à côté de la plaque. Je vous souhaite bon courage pour la suite. :-)

Commentaire n°15 posté par la belle bleue le 28/10/2010 à 21h12

 

Merci La Belle bleue =^.^=

Quelle chance d'avoir une école Montessori à portée ! Ici, nous avons cherché en arrivant il y a 5 ans, mais n'avons pas trouvé...

Je ne crois pas qu'elle nous "mène par le bout du nez", même si on pourrait le croire. Je crois qu'elle souffre vraiment, que l'ennui est gravement délétère pour elle, et que notre mode de vie n'est pas non plus toujours très facile à vivre (et c'est pour l'instant impossible d'en changer vu nos moyens et les contraintes imposées par l'autisme de son frère et le jeune âge de sa soeur...), elle irait probablement mieux si l'ouverture sur le monde pouvait se réaliser en sortant plus, en bougeant un peu, etc.

Réponse de Plouf_le_loup le 29/10/2010 à 08h38

Me voilà sur ce sujet ! Oui, j'ai un peu de retard !

Je n'avais pas tout compris.... Mais en lisant tout ce que t'a dit PissPapillon mis bout à bout, cela voulait clairement dire: "je n'ai pas envie de travailler, (au moins aujourd'hui), j'en ai marre, laisse moi tranquille". Oui, ça doit être décourageant pour toi, les instit "normaux" n'ont pas ce genre de questionnement, vu qu'il n'ont qu'une seule méthode à leur portée. Sauf dans les écoles Montessori, apparemment, où l'on essaie de s'adapter à chaque enfant.

Depuis ton article, j'espère que ça s'est amélioré.

Bizzz et bon courage

Commentaire n°16 posté par Mamikiki le 04/11/2010 à 10h41

 

Non, ça ne s'est pas vraiment amélioré. Je ne suis plus disposée à faire l'instruction. Je ne sais pas pour combien de temps, mais là c'est trop pour moi. Le reste de ma vie me conviendrait, je ne dis pas ; elle serait plus coopérative, je ne dis pas non plus ; mais là je ne peux pas tout enciasser tout le temps de tous les côtés.

Réponse de Plouf_le_loup le 04/11/2010 à 20h37


Bonsoir, je viens enfin de lire tous les messages de chez Plouf et je me suis appesantie sur ce sujet de discorde avec Miss Papillon...J'avoue ne pas connaitre les déboires et les joies de l'apprentissage à la maison( un temps,je me suis posé la question de le faire mais je ne m'en sentais pas capable!)

Bref, tout ça pour dire que je pense sincérement que ça n'a rien àvoir avec ton travail avec elle, tes envies, ses peurs (bien que ce soit lié quand même un peu, hein!!) Je pense que l'adolescence arrive à grand pas et qu'elle te dit simplement qu'elle essaye de se détacher de toi tout en y arrivant pas!

Mon fils est au collége (en 6 éme) il va avoir 11ans dans 3 jours et je n'arrive plus à le suivre!

Il aime puis il n'aime plus, il bosse puis il ne bosse plus, il me crie dessus puis c'est un ange... à me rendre chévre, je ne sais plus sur quel pied danser!

Quand je rentre,je ne sais pas à quel sauce je vais être manger !!!

Dis c'est bientôt fini l'adolescence????

je te souhaite bon courage et je suis de tout coeur avec vous! 

Commentaire n°17 posté par Poucinette le 07/11/2010 à 20h54

 

Merci Poucinette =^.^=

Je ne sais pas trop pour l'adsolescence... Peut-être, je ne sais pas, parce que ça ne date pas de maintenant ce problème avec MissPapillon... Mais côté ado, on commence à connaître aussi. SuperKrapou (11 ans aussi, mais un développement hormonal d'un enfant de 14 ans environ d'après l'endocrinologue) est dedans depuis 2 ans, bon ça ne nous change aps tant que ça, ça exacerbe juste un peu ce qu'il a toujours été...

Réponse de Plouf_le_loup le 07/11/2010 à 22h36

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n