Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 17:08

Après avoir joué à Finito (clic), on s'est dit qu'on allait s'en faire un avec la même règle. Alors on l'a fait, avec des bouchons de bouteille en guise de pions. Ca n'arrive pas à la cheville de l'original question agréable à manipuler et à regarder (l'original bat des records de plaisir de manipulation, il faut dire !), mais on peut jouer =^.^=

jeu 2011 04 aye

Clic sur ces mots pour accéder aux fichier imprimable (comprenant plateaux de jeu, pions et règle du jeu à imprimer) en format pdf.

 

Pour ceux qui n'ont pas de dé à 20 faces ni de roulette 20 quartiers ni l'envie d'en fabriquer une, voici  une version à jouer avec 3 dés ordinaires à 6 faces (statistiquement, les résultats ne sont pas les mêmes, alors c'est moins amusant) : Ayé ! version avec 3 dés (clic pour l'avoir en format pdf).

 

Et pour les bien plus jeunes (mais quand même déjà en âge de comprendre la règle, qui est assez complexe pour les tout-petits), voici une version "junior" avec seulement 4 pions chacun et un plateau de 10 cases (on l'a fabriqué aussi avec des bouchons de bouteilles, mais plus gros) :

jeu_2011_04_aye-junior.jpg

Pour le télécharger : Ayé ! junior (clic pour l'avoir en format pdf).

 

Bonne journée ! =^.^=

Repost 0
Plouf_le_loup - dans Jeux
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 16:22

mystere 2011 04 10

Cette semaine encore, il y a une gagnante !  

Selma a très vite trouvé ! Bravo Selma ! Et un bec avec le bravo !

Il s'agissait en effet du coeur de cette...

mystere 2011 04 10 reponse... en plein soleil printanier !

 

Rendez-vous dimanche pour le prochain =^.^=

Repost 0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 23:59

... ou rangement pratique et joli pour les pions d'un jeu.

 

2011_04_12_bouchons.JPG

Repost 0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 08:06

J'ai très légèrement modifié ma recette des meringues fines au citron, alors la voici :

miam_2011_04_10_meringues.jpg

120 g de sucre semoule

150 g de sucre glace

4 blancs d'oeuf

une pincée de bicarbonate de soude

1 à 2 cuillères à soupe de jus de citron

 

0- Préchauffer le four à 90°C.

1- Mélanger les sucres et le bicarbonate.

2- Dans un autre saladier, mettre le jus de citron et les blancs d'oeuf. Battre au fouet électrique, sur petite vitesse, pendant 2 minutes.

3- Ajouter les sucres d'un coup en bloc et battre de nouveau au fouet électrique, vitesse moyenne (moyenne supérieure si vous avez deux vitesses moyennes) pendant 4 à 5 minutes. Vous avez maintenant une pâte très ferme, qui se tient bien en forme.

4- Mettre en forme sur un papier cuisson sur la plaque du four. Si vous faites de toutes petites meringues comme celles des photos des côtés, ça en fait environ 80-85 ; évidemment si vous en faites des grosses, ça en fait beaucoup moins.

5- Mettre au four. Selon ce que vous voulez obtenir, modulez le temps de cuisson :

* pour des toutes petites meringues fondantes à coeur ("à l'italienne") : 1h à 1h10 à 90°.

* pour des très petites meringues bien cuites à coeur (photos des côtés) : 1h30 à 1h40 à 90°.

* pour des meringues moyennes fondantes à coeur (photo du centre avec un pièce d'1 centime pour se rendre compte) : 1h45 à 90°.

* pour des meringues moyennes bien cuites à coeur : 2h à 90°.

* pour des grosses maringues fondantes à coeur : 2h à 2h15 à 90°.

* pour des grosses meringues bien cuites à coeur : 3h à 90°.

Ce sont des indications approcimatives, les temps varient d'un four à l'autre parce que c'est assez délicat, donc le meilleur moyen d'être encore plus précis pour les faire chez vous pile poil comme vous aimez, bah... c'est de faire des essais !

 

 

Et après, que fait-on des jaunes d'oeuf ????!!!

Il y a peu, je vous donnais la recette d'une crème dessert au chocolat (clic), aujourd'hui je vous propose une crème dessert épicée aux amandes =^.^=

 miam_2011_04_10_creme.JPG

Il vous faudra :

300 ml de lait

200 ml de crème fraîche épaisse entière

55 g de sucre semoule

4 jaunes d'oeuf

25 g de poudre d'amande

1 cuillère à café bombée de canelle

du gingembre en poudre

de l'anis vert en poudre et/ou en grain

2-3 clous de girofle

 

0- Mettre dans une casserole le lait, la poudre d'amande, la moitié de la crème et les épices. Petite ébullition en fouettant pendant 7-8 minutes.

1- Battre à part dans un saladier les jaunes avec le sucre.

2- Verser le mélange chaud sur le contenu du saladier et bien fouetter. Laisser refroidir 45 minutes à 1h.

3- Mettre le four à préchauffer sur 150°C.

4- Ajouter le reste de la crème, bien fouetter et verser dans des ramequins individuels.

5- Cuire 45 minutes au bain-marie dans le four.

Ces crèmes se mangent tières ou froides. On eput, avant de servir, les saupoudrer de sucre roux et les passer rapidement sous le grill, comme des crèmes brûlées.

 

Bon appétit !

=^.^=

Repost 0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 23:59

rattrapage, j'avais oublié de la publier...

Un des grands jeux de MissPapillon pendant le ménage...

2011_04_10_levitation.JPG

La lévitation des balles de ping-pong !

Merci monsieur Plouf pour la photo "sur le vif", j'aime ! =^.^=

Repost 0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 09:45

mystere 2011 04 10

 

réponse mercredi =^.^=

 

N'oubliez pas de jouer aussi chez Zazimuth !

Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 07:44

Hier, sortie du jeudi oblige, nous sommes allés faire un tour. Mais pas n'importe lequel ! MissPapillon a piaffé tout l'hiver sur la réouverture du Naturospace de Honfleur, où nous allons plusieurs fois par an (javais d'ailleurs déjà fait des articles). Hier était jour de grand beau temps estival, c'est particulièrement bien tombé, donc ! =^.^=

D'abord pique-nique et petite balade dans un parc très agréable avec vue sur le pont de Normandie et l'embouchure de la Seine

sortie_2011_04_07_honfleur_balade.jpg

Dans un coin, des peintures d'enfants sur des carrés de bois, la mise en scène est chouette, et les tableaux vraiment intéressants à observer un par un !...

tab.jpg

sortie_2011_04_07_honfleur_peintures.jpg

Puis, bien entendu, le Naturospace ! On ne s'en lasse pas ! Se déplacer au milieu des vols de papillons a vraiment quelque chose de magique, et on croise vraiment de très beaux specimen, qui parfois même viennent se poser sur nous (mais bon, on profite aussi, alors on ne prend pas tout en photo, même si cette fois encore, j'en ai ramené pas loin de 200 !). Vous remarquerez le superbe cocon doré, il y en avait pas mal sous certaines espèces de feuilles... sortie_2011_04_07_honfleur_papillons.jpg

 

Un de mes préférés, je crois que c'est encore et toujours celui-là, je trouve sa transparence fascinante :

 sortie_2011_04_07_honfleur_pap_transparent.JPG

Et puis bien entendu, beaucoup de plantes tropicales. PrincesseO a été ravie de reconnaître d'elle-même des cabosses sur les cacaoyers ! Et puis beaucoup de choses à montrer "en vrai", vanille, poivre noir, camphrier, bananier, etc. Très pédagogique tout ça...

sortie_2011_04_07_honfleur_plantes.jpg

 

Et puis quelques bestioles qui font pousser des ooooh ! Magnifiques carpes koï multicolores, petite cailles de Chine (avec des petits pas plus gros qu'un demi-pouce, totalement craquant ! on en devine un sur la photo du milieu bas), petits oiseaux, etc. =^.^= (l'oeuf sous la feuille avait à l'origine été déposé sur ma main par un papillon...)

sortie_2011_04_07_honfleur_betes.jpg

 

Sortie pédagogique, balade dépaysante, grand bol d'air ! Décidément, j'aime cet endroit ! =^.^=

Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 07:08

Pas de doute : il est trop cuit !

2011_04_06_trop_cuit.JPG

Peut-être n'aurais-je pas dû le mettre sur la plaque chauffante de l'appareil à raclette...

Repost 0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 07:51

livre_2011_04_dard_monte-charge.jpgAprès une longue absence (on apprendra plus tard qu'il sort de prison), Albert retourne chez sa mère, morte en son absence plusieurs années auparavant, et décide d'aller dans le restaurant qui les faisait tous rêver, en face. Là, il rencontre une jeune femme, accompagnée de sa petite fille, dont il ne sait pas encore qu'elle va changer son destin cette nuit. Séduction, impulsion, puis cadavre, tout va basculer en cette nuit de Noël, et les apparences vont jouer à Albert un bien vilain tour.

 

Frédéric Dard avait écrit ce récit il y a bien longtemps, et ça a été sorti des cartons et publié l'année dernière. C'est bien la première fois que je termine un Frédéric Dard ! Et j'y ai pris un certain plaisir... Si le corps de l'histoire est un brin téléphoné, l'écriture, particulièrement fluide et sans façons, est agréable et très facile à lire, et la fin est un peu plus surprenante, du genre qui fait se taper le front en disant "ah bon sang, l'andouille !!". L'innocence et la morale sont légèrement décalées, mais le tout reste plutôt crédible et les rapports humains terriblement assis dans le réalisme, avec leur part d'absurdité et leur absence d'esthétisme qu'on ne croise pas toujours dans les romans. La fin est un peu en queue de poisson, mais pas complètement, disons qu'elle laisse ouvertes les possibilités de sortie tout en ménageant un petit coup de théâtre...

 

En bref : un excellent roman de détente, qui ne prend pas la tête, n'empêche pas de dormir et propose quand même une histoire consistante =^.^=

 

*****

Feuilletons ensemble quelques extraits...

 

incipit : Jusqu'à quel âge un homme se sent-il orphelin lorsqu'il perd sa mère ?

 

pages 19-20 : J'étais bien, tout à coup. Bien, comme lorsqu'on a très faim et qu'on va manger ; bien comme lorsqu'on a très sommeil et qu'on se couche. Le seul vrai plaisir de ce monde, c'est l'assouvissement.

 

page 45 : Pouvoir être pour quelqu'un ce qu'on est si peu pour soi-même, voilà qui réconforte !

 

page 45 : Il était très beau, il était très riche, il avait une voiture de sport qui m'impressionnait beaucoup. Les filles de maintenant épousent souvent des autos. C'est un mal du siècle !

 

page 54 : Elle est morte ici, toute seule avec mon absence.

 

page 104 : Il n'avait aucune appréhension, lui, pas même un pressentiment. C'était un être sans complication et sans détour. Il devait aimer le travail, le plaisir et son prochain...

 

page 175 : Le danger, lorsqu'il est présent, effraie moins.

 

*****

Le Monte-charge, Frédéric Dard, 2010, 185 pages

Repost 0
Plouf_le_loup - dans Livres
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 19:31

Oops, j'ai bien failli oublier de donner la réponse aujourd'hui !...

 

Alors Val a trouvé la bonne réponse avec une rapidité impressionnante ! Un grand bravo Val !! La preuve en images :

mystere 2011 04 03 reponse

Eh oui ! Il s'agissait bien d'oeufs de buccins (qu'on appelle bulots quand on les élève et qu'ils débarquent dans nos assiettes, si je ne m'abuse...), et plus précisément de pelotes d'oeufs qu'on croise beaucoup sur les plages (donc Doudoune, tu avais aussi en quelque sorte raison, tu voyais bien de quoi il s'agissait physiquement, mais ce ne sont pas des éponges =^.^= ).

Repost 0

Profil

  • Plouf_le_loup

Greenpeace

Recherche

Mon Pinterest

LogoPinterest.png

le site de monsieur Plouf

Ma boutiquette Dawanda

http://s32.dawandastatic.com/User/2097/2097450/full/1318454317-436.jpg

mes messages du moment...

2012 04 27 17 

  aaa-Krishnamurti.jpg    

politique3

politique societe 11406 566323960053809 1567636941 n